Biographie Regina Spektor

Regina Ilyinichna Spektor Né(e) le 18 février 1980 (36 ans)

Sa biographie

Passionnée de musique

Regina Spektor arrive aux États-Unis alors qu'elle est âgée de neuf ans aux côtés de toute sa famille qui s'installe alors dans le quartier new-yorkais du Bronx. En grandissant à New York, la petite fille apprend une fou le de choses.

C'est notamment dans cette ville qu'elle apprendra à jouer du piano. Jusqu'à l'âge de dix-sept ans, elle suivra des cours auprès de Sonia Vargas, une éminente professeur de l'éco le de musique de Manhattan dont le mari est un ami du père de Regina Spektor.

Adolescente, Regina Spektor s'intéresse principalement à la musique classique. Petit à petit, ses préférences musicales se diversifient et elle se laisse influencer par le punk, le rock, mais également par le hip hop. Toujours pendant la période de son adolescence, Regina Spektor écrit des textes. Ce sont ses camarades de classe qui lui feront remarquer la beauté de ses compositions.

Dès lors, elle décide de s'investir dans une nouvelle activité. Peu de temps après cette révélation, Regina Spektor croise la route de compositeurs de talent comme Ani DiFranco ou encore Joni Mitchell. Ceux-ci encouragent la jeune fille à continuer d'écrire des textes et à persévérer dans sa passion, la musique.

Tout juste âgée de seize ans, elle écrit sa toute première chanson a capella. Deux ans plus tard, elle composera sa première chanson pour piano et voix et reçoit les félicitations de ses amis. En 1998, elle intègre le conservatoire de musique de Purchase College.

En trois ans seulement, elle achève le cursus qui devrait normalement s'étaler sur quatre ans et termine ses études avec les honneurs en 2001.

À cette époque, Regina Spektor ne vit pas encore de la musique. Pour pouvoir subvenir à ses besoins, elle travaille au sein d'un élevage de papillons en tant que chasseur.


Jolie percée

Ses études de musique terminées et son diplôme en poche, Regina Spektor a de nombreux projets en tête. Elle se produit dans bon nombre de bars new-yorkais, en quête de la reconnaissance de son public. L'on notera au passage qu'à l'époque, ce public était surtout constitué des amis proches de la jeune fille.

Regina Spektor donne également des représentations au sein des écoles de musique de la ville dont cel le de Sarah Lawrence. L'artiste en herbe décide par la suite d'enregistrer des disques à titre indépendant. C'est ainsi que sort son tout premier album « 11 : 11 ».

Un autre opus, « Songs », sera dévoilé un an plus tard. Grâce à ces disques, Regina Spektor se fait inévitablement remarquer par le public mais également par les professionnels. En 2004, elle obtient un contrat avec la maison de disques Sire Records, une branche de la compagnie Warner Brothers.

Sous ce label, elle sort son troisième album intitulé « Soviet Kitsch » qui avait déjà été édité à titre privé en 2003. À la suite de cet album qui reçoit un accueil chaleureux de la part du public, Regina Spektor est invitée sur la tournée du groupe The Strokes et en assure la première partie.

Au cours de cette tournée, elle entre en studio avec le groupe et participe à l'album « Modern girls & old fashion men ». Elle sera ensuite invitée sur la tournée des Kings of Leon. Au mois de juin 2005, elle participe à la tournée américaine du célèbre groupe anglais Keane .


Artiste accomplie

A vingt-cinq ans passés, Regina Spektor a fait du chemin. Le 13 juin 2006, elle dévoile son quatrième opus intitulé « Begin to hope ». L'album est un succès et s'écoule à plus de 300 000 exemplaires en l'espace de huit mois.

Peu de temps après, elle compte parmi les artistes ayant enregistré l'album « Make some noise » créé afin d'apporter un soutien aux malheureux du Darfour. Elle y interprète une chanson originellement chantée par John Lennon .

En 2008, « The call », l'un des morceaux de Regina Spektor est choisi pour être la chanson figurant au générique de fin du blockbuster « Le monde de Narnia 2 – Le prince Caspian ». Toujours cette même année, deux autres de ses chansons seront également utilisées au cinéma. « Hero » et « Us » figurent ainsi sur la bande origina le de « 500 jours ensemble », une réalisation de Mark Webb.

En 2009, la chanteuse dévoile son cinquième album intitulé « Far ». Parallèlement à la sortie de cet opus, Regina Spektor est également à l'affiche de concerts programmés à Hyde Park, dans la capitale britannique.

Cette année 2009, la musicienne sera très présente en Europe où elle participe à différents concerts. Le public a pu apprécier ses performances au cours des festivals de Glastonbury, du Latitude, du Hultsfred Festival, à l'Oxegen 2009 et au Paradiso qui s'est déroulé à Amsterdam.

Aujourd'hui, Regina Spektor appartient à la catégorie des artistes accomplis. Son prochain album intitulé « Scratch my back » devrait être dévoilé au public le 25 janvier 2010.