Biographie Sam Brown

Samantha Brown Né(e) le 7 octobre 1964 (52 ans)

Sa biographie

Un début dans la musique à l'âge de 12 ans

Bercée par la musique de ses parents dès son enfance, Sam Brown se donne très vite à la musique. Pour la petite fille qu'elle est, il est ainsi inévitab le de suivre les pas de ses parents.

En 1976, à l'âge de 12 ans, elle accompagne les Small Faces dans leur album « In the shade ». Elle commence également à jouer du piano et se met déjà à composer et à chanter.

Intégrant le National Youth Jazz Orchestra, ses parents l'encouragent à poursuivre dans cette voie. Elle attendra cependant encore dix ans pour se lancer en tant que professionnelle dans le domaine musical.

En même temps, elle s'instruit auprès de certains groupes de musique anglais et élargit son expérience dans le show-business.

En 1986, elle décide de signer un contrat avec la maison de production A&M et enregistre son premier album solo « Stop » sorti en 1987. Son single du même titre « Stop » connaît un grand succès et se retrouve à la tête des charts internationaux. L'album se vendra alors à plus de 2,5 millions d'exemplaires à travers le monde.

De 1988 à 1990 la chanteuse travaille dur et se met à écrire et composer pour préparer la sortie de son deuxième album « April moon ». Cette fois, elle cartonne encore avec ses deux singles « With a little love » et « Kissing gate » qui se classent dans les meilleures places dans les hit-parades. Se réjouissant de son succès, l’artiste est également bouleversée par la maladie de sa mère Vicki Brown, atteinte de cancer.


Un album en souvenir de sa mère

Profondément attachée à sa mère, elle lui dédie un album en août 1990. Sa mère mourût peu de temps après la sortie de cet album. Très touchée par la mort de celle-ci, elle connaît alors les pires moments de sa vie et décide de faire un petit break dans sa carrière solo sans pour autant abandonner le monde musical.

C'est ainsi qu'elle a été amenée à collaborer avec Jools Holland pour le single « Together again ». Elle prend également le temps de travailler avec le groupe Holland's Rhythm & Blues Orchestra.

Evidemment, le break ne durera pas puisque Sam Brown sortira en 1993 son troisième album « 43 minutes », en souvenir de sa mère. Seulement, les responsables de la maison de disques A&M ne sont pas très enthousiastes avec cette création, aussi l'artiste est obligée de produire elle-même son album.

Entre-temps, la chanteuse a fait la rencontre du producteur Robin Evans, des Manic Street Preachers, son futur époux. Elle donne naissance en septembre 1993 à une petite fille qu'elle nomme Vicki, en souvenir de sa défunte mère. Son deuxième enfant Mohan naîtra en juin 1995. La famille vit depuis le début des années 1990 dans un petit village écossais.

Sans pour autant abandonner la carrière musicale, elle essaie de rester une bonne mère pour ses deux enfants et une épouse modèle pour son mari qui la soutient dans les moments difficiles. Son père Joe Brown qui l'a accompagnée dans ses premiers pas est toujours là et continue à veiller sur elle aussi bien dans sa vie personnelle que pour sa carrière artistique. En outre, la présence de son frère Pete Brown est un grand réconfort pour Sam Brown .


De multiples collaborations

En 1994, elle collabore avec Pink Floyd pour la réalisation de leur album « The division bell » et les accompagne en tournée pour la promotion dudit album. L'année d'après, la chanteuse se met en duo avec l'Ecossais Derek William Dick pour la réalisation de la chanson « Just good friends ».

Puis en 1996, elle apporte sa contribution pour la réalisation de l'album « Reaching out » destiné à un centre de thérapie musicale. En novembre 1996, elle prépare sa première tournée en solo avec l’aide de son père Joe Brown et The Subway Soopa Stringz.

En 1997, elle collabore avec Maria McKee pour l'écriture de sa chanson « I forgive you » de son album « Box » dans lequel on entend également Maria McKee dans « You gotta sin to get saved ».

Gardant le sens de la solidarité qui la caractérise depuis son enfance, elle a toujours maintenu le contact avec les autres artistes. C'est ainsi qu'elle partira en 1999 en tournée avec Deep Purple , en Allemagne et au Luxembourg.

Après la sortie de son album empreint de jazz « Reboot » en 2000, elle prend le temps de travailler avec David Gilmour , Nick Cave , George Harrison , son père Joe Brown et bien d'autres artistes.

En 2003, on la voit encore avec Dave Rotheray, guitariste du groupe britannique « The beautiful South ». L'année 2006 est caractérisée par sa tournée avec son père et la sortie de sa première compilation d'album « The very best of Sam Brown » avec ses meilleurs titres.

Elle enchaîne en 2007 avec son album « Of the moment ». Outre le métier de chanteuse, elle se donne également à l'enseignement musical au sein de l'Academy of Contempor Ary Music de Guildford et aux Tech music schools de Londres.