Biographie Saule

Baptiste Lalieu Né(e) le 30 novembre 1981 (35 ans)

Sa biographie

Débuts dans la vie d’artiste

Baptiste Lalieu, plus connu sous le nom de Saule, est né en Belgique en 1982, d’un père Belge et d’une mère d’origine sicilienne. Il décide d’apprendre la guitare mais se passionne d’abord pour la comédie. Il entre au Conservatoire d’art dramatique de Bruxelles, où il peaufine son talent d’acteur et se met aussi à écrire des pièces de théâtre. 

La musique occupe déjà une grande place dans sa vie. C’est au sein du groupe de rock My Second Skin qu’il fait ses débuts de musicien. La formation effectue de nombreuses premières parties en Belgique. 


Saule et les Pleureurs

En 2005, le jeune artiste commence sa carrière d’auteur-compositeur-interprète en solo avec un premier maxi simplement intitulé « Saule », un nom de scène qu’il choisit en raison de ses 2 mètres de hauteur. 

En 2006, il propose un premier album intitulé « Vous êtes ici ». Conquis par son talent, Franco Dragone, célèbre metteur en scène italien ayant notamment travaillé pour le Cirque du Soleil, lui propose ses services pour ses concerts, qu’il joue accompagné des Pleureurs. 

Ce premier opus permet à Saule de décrocher deux Octaves, équivalent des Victoires de la Musique en Belgique francophone, pour la chanson française et l’artiste de l’année. 


A la conquête de l’Ouest

En décembre 2007, Saule signe la musique du film « Cowboy » de Benoît Mariage avec Benoît Poelvoorde, Julie Depardieu, Gilbert Melki ainsi que François Damiens. Cette première expérience cinématographique lui permet de se faire connaître d’un nouveau public.

En février 2009, Saule revient avec un deuxième album, « Western », toujours entouré de ses Pleureurs. L’artiste français Dominique A fait une apparition sur le titre « Personne » et l’album est très bien accueilli par la critique. Adoubé par la scène musicale française, il monte sur scène aux côtés de Bénabar. Pendant deux ans, l’artiste s’embarque dans une grande tournée solo qui l’emmène à la rencontre du public français, belge et québécois. 


« Géant », entrée dans la cour des grands

Après avoir écrit un album pour Stéphanie Crayencour, Saule se met à travailler sur son troisième opus. Il décide d’opérer un tournant dans sa carrière et d’assumer ses influences anglo-saxones, Jeff Buckley ou encore Radiohead, qu’il mêle à la grande chanson française, Brassens et Gainsbourg. C’est sa rencontre avec Charlie Winston, véritable coup de foudre artistique, qui permet à Saule de trouver sa nouvelle voie. 

Secondé par l’interprète de « Like a Hobo », qui assure la réalisation de l’album et enregistre avec lui le duo « Dusty Men », Saule sort « Géant » le 30 février 2012.
Le single, qui associe le talent des deux artistes, propose un son pop soul qui séduit le public. Le morceau tourne largement en radio au printemps 2013 et permet au chanteur de repartir pour une grande tournée.
Pendant l’été, Saule enchaîne les concerts sur les scènes de France, de Belgique et de Suisse. 

Le succès de « Dusty Men » lui permet de sortir un nouvel extrait de l’album « Géant ». En septembre, Saule tourne le clip de « L’Economie des mots », son nouveau single, tout en poursuivant sa tournée jusqu’au début 2014.