Biographie Sharleen Spiteri

Sharleen Eugene Spiteri Né(e) le 7 novembre 1967 (49 ans)

Sa biographie

Les grands débuts avec Texas

Fille d'une chanteuse et d'un guitariste de la marine marchande, Sharleen Spiteri grandit dans la banlieue de Glasgow sous le surnom de Spit The Do g. Grande fan de Diana Ross , Marvin Gaye , The Clash , Prince et Blondie , elle laisse tomber son métier de coiffeuse vers le milieu des années 1980 pour se consacrer à la musique.

Elle crée alors le groupe Texas avec le bassiste Johnny McElhone et d'autres musiciens en 1985. Trois ans plus tard, la chanteuse fait ses premiers pas sur scène avec son collectif à travers un premier concert dans les locaux d'une université écossaise.

En 1989, elle se révèle au grand public avec le single provocateur « I don't want a lover » qui fait un énorme carton. Dans la foulée, Sharleen Spiteri et ses amis de Texas enchaînent avec d'autres réalisations dont l'opus « Mother's heaven » de 1991 qui entre dans le Top 10 des classements européens.

En 1997 et 1999, Texas fait la une des charts britanniques avec les brillants albums « White on blonde » et « The hush » porté par les singles « Summer son » et « In our lifetime ».


De « Gallus  à « Stirb nicht vor mir », les différents projets

Entre temps, Sharleen Spiteri se lance dans d'autres projets et participe à la réalisation de deux recueils de Gun, « Gallus » et « Taking on the world ».

Développant ses collaborations, elle apparaît également sur la chanson des Jayhawks « Bad time », une pièce de leur opus « Tomorrow the green grass ». A l'aube des années 2000, la star figure sur le casting du film « Moulin rouge » mettant en vedette Ewan Mc Gregor et Nicole Kidman , mais elle finit par refuser l'offre.

En 2002, elle met au monde une petite fille, nommée Misty Kyd Heath, fruit de son grand amour avec Ashley Heath, l'éditeur du magazine Arena, qu'elle quitte cependant en 2004. Plus tard, la chanteuse s'engagera dans une nouvelle aventure amoureuse avec le grand chef cuisinier Bryn Williams.

En attendant, elle poursuit sa carrière et sollicitée par d'autres artistes, elle prête sa voix à un grand nom de la Neue Deutsche Härte vers 2005. Elle accompagne autrement le groupe allemand Rammstein dans leur ballade germanique « Stirb nicht vor mir » parue sur leur opus de 2005 « Rosenrot ».


Vers la carrière solo

Toujours en 2005, Sharleen Spiteri publie l'album coloré « Red book » ainsi que les singles « Getaway » et « Can't resist » avec son collectif Texas . Le clip de « Getaway » voit la participation de l'acteur James Purefoy qui prête ses traits au prétendant de Sharleen Spiteri.

En fait, ce n'est pas la première fois que les Texas font appel à des acteurs professionnels pour la réalisation de leurs vidéos. Pour preuve Alan Rickman figure déjà dans le clip de la chanson « In demand » comme partenaire au tang o de Sharleen Spiteri, tandis que Jean Reno apparaît dans la vidé o de « I'll see it through ».

Forte de son expérience au sein de Texas , Sharleen Spiteri lance sa carrière solo vers 2008. Au mois de juillet de la même année, son premier disque « All the times I cried » entre dans le Top 50 du UK Chart avant de finir numéro 26 du même classement.

Peu après la sortie de cette pièce, son premier opus solo « Melody » signé sur le label Mercury est dans les bacs. Vif succès, l'album grimpe à la troisième position du UK Album Chart.

Au dé but de 2010, la chanteuse concocte la sortie de son deuxième recueil « The great movie songbook ».