Sa biographie

Un bouche à oreille efficace

Le groupe Sinsemilia, c’est avant tout une histoire d’amitié. Celle de dix amis passionnés de musique.
Originaire de Grenoble, le groupe se forme en 1992. Les premières années sont marquées par de nombreux concerts dans leur ville et dans les festivals régionaux.

En 1996, sort le premier album, « Première Récolte », disque réalisé et autoproduit par le groupe. Le bouche à oreille fonctionne puisque l’opus se vend sans aucune publicité.
Sinsemilia a pour atout majeur sa présence scénique, emmenée par le chanteur charismatique, Riké . Ce qui vaut au groupe d’être programmé, à l’été 1998, aux Eurockéennes de Belfort.

Des textes engagés

Tout va très vite pour la formation. L’album « Résistance », plus engagé que le précédent, sort en 1997. Le disque contient des titres phares comme « La flamme », Chanson à charge contre le Front National, et la reprise étonnante du morceau de Georges Brassens , « La mauvaise réputation ».
Sinsemilia diversifie ses influences, s’inspirant  de musique reggae et de Chanson française.

Le groupe s’impose avec un troisième disque, « Tout c’qu’on a ». La réussite du disque se prolonge avec la version DVD, « Sinsé part en live », en 2002.
Après le troisième album, la formation fait une pause. Quant au chanteur, il se lance dans un projet solo avec son opus « L’air frais ».

Le groupe repart sur les routes

En 2004, Sinsemilia se reforme, et dès l’automne, leur nouvel opus, « Debout les yeux ouverts » sort dans les bacs.
Le disque aborde, tout comme les précédents, des sujets sociétaux et politiques comme le morceau « Bienvenue en Chiraquie ».

Cinq ans après, le groupe est toujours présent et revient avec « En quête de sens », disponible depuis janvier 2009.


Ses photos