Biographie The Asteroids Galaxy Tour

The Asteroids Galaxy Tour Né(e) le 30 novembre 2005 (11 ans)

Sa biographie

The Asteroids Galaxy Tour : la bande de Copenhague

L'aventure de The Asteroids Galaxy Tour commence dans l'atmosphère feutrée de la ville danoise de Copenhague. Lars Iversen, artiste qui témoigne de connaissances poussées de plusieurs instruments, s'y entoure de Mette Lindberg dont l'originalité du vocal est un atout non négligeable.

Si ces deux personnages sont les plus cités quand on évoque le cas The Asteroids Galaxy Tour, les musiciens du groupe ne méritent pas moins d'attention. La trompette d'un Miloud Sabri et les cordes de Mads Nielsen ne sont, en effet, pas étrangères au rendu sonore qui fait le cachet mi-psychédélique, mi-alternatif du groupe.

D'autres musiciens accompagnent cet ensemble sur scène pour assurer le côté résolument festif. Parlant de scène, ces jeunes gens esquissent leurs premiers pas sous le regard protecteur d'une certaine Amy Winehouse .


Du coup de pouce d' Amy Winehouse au fracas de « Around the bend »

Touchée par la fraîcheur des sons qu'elle entend sur une démo du groupe, la chanteuse réclame la présence de The Asteroids Galaxy Tour à la première partie de sa représentation à Copenhague.

Cela marque la percée du groupe dans le monde musical, puisque Universal s'intéresse à la formation par la suite. A l'été 2008, le groupe signe sous le label un premier single « The sun ain't shining no more ».

La consécration arrive, fracassante, lorsqu'un peu plus tard, le titre « Around the bend » suscite l'intérêt des collaborateurs de Steve Jobs de chez Apple. La société co-fondée par ce personnage légendaire promeut un de ses produits-phares en s'aidant du rythme festi f de ce titre.

The Asteroids Galaxy Tour se fait connaître de par le monde du jour au lendemain.


L'aventure continue

Boostés par ce coup de pub – c'est le cas de le dire –, les membres de The Asteroids Galaxy Tour sont partis pour escalader plus de hauteurs.

Après avoir sorti des EP concoctés autour de ses titres phares, le groupe donne de l'envergure à ses projets et signe un premier opus en 2009, « Fruit ». La dizaine de titres compulsés sur ce disque balancent gaiement entre pop indie et allures psychédéliques.

La soul y part compter fleurette à des sonorités beaucoup plus électroniques et ce premier opus révèle un collectif qui veut expérimenter un style sortant des sentiers battus : un parcours d'initiation soutenu par Small Giants Records.