Sa biographie

L'origine du nom "Bee Gees" vient des trois frères Gibb (les 'Brothers Gibb' (B.G), ndlr). On retrouve ainsi l'aîné Barry, né en 1946, et les faux jumeaux Robin et Maurice, nés en 1949.

Ils passent leurs jeunesses dans les quartiers de Manchester, dans la maison de leur père Hugh Gibb.

Très tôt, ils se Passionnent pour le chant. En 1956, ils se produisent pour la première fois dans des cinémas de quartier à l'occasion d'un tremplin amateur.


Un départ pour l'Australie récompensé

En 1958, ils quittent Manchester pour la côte Est de l'Australie, à Brisbane. Les 3 garçons à la barbe prononcée se font repérer par Bill Good (B.G) un organisateur de spectacle, qui les présente au disc jokey d'une radio locale : Bill Gates (un homonyme !).

Comme ils sont nombreux à porter les initiales B.G (avec Barry Gibb), ils décident de baptiser le groupe les B.G's ce qui deviendra très vite les Bee Gees !

Nous sommes en 1960, le groupe passe à la télévision australienne et acquiert une notoriété locale imposante. Leur premier album " Barry Gibb and The Bee Gees sing and play 14 Barry Gibb songs" sort en 1965. Un an plus tard, les frères Gibb enregistrent leur premier hit "Spicks and Specks" qui sera n°1 dans les charts australiens.


"Staying alive", la consécration


En 1967, les Bee Gees retournent ensuite en Angleterre, où ils vont vivre les vingt années les plus prolifiques de leur vie. Ils enregistreront pour leur retour le grand tube "Massachusetts", puis sortiront en 1968 deux albums coup sur coup : "Horizontal" et "Idea". On retiendra également de cette période le slow sur lequel tous les jeunes anglais se sont embrassés, "Started a Joke".

En 1969, les Bee Gees enregistrent le disque "Odessa", avec orchestre et violons. Mais quelques tensions apparaissent à l'intérieur du groupe. A tel point que les 3 frères se séparent durant un an. Ils reviennent en 71 avec l'album "Trafalgar" et les titres "Lonely Days" et "How Can You Mend a Broken Heart".

Les années 70 seront bel et bien marquées par les Bee Gees avec notamment les albums "Natural" (1974) et la mythique B.O du film "Saturday night Fever" et du standard "Staying Live" en 1977... La légende est assurée pour l'éternité. Toute la planète danse en pattes d'eph' sur la musique disco des Bee Gees.


Les Bee Gees se séparent


Les années qui suivent ne seront pas aussi prolifiques. A partir de 1981, les frères Gibb se séparent. Chacun vit de son côté jusqu'en 90 où ils tenteront de réveiller la flamme... sans succès. Il y aura bien un duo en 1997, avec Céline Dion , intitulé "Immortality" qui connaîtra le succès. Mais rien de dingue...

Le 12 janvier 2003 est marqué par la mort de Maurice. Les deux frères Robin et Barry tenteront bien de relancer l'aventure mais le coeur n'y est plus. Mais une chose est sûre, les Bee Gees ont véritablement marqué l'histoire de la musique et des années 70.

Robbin Gibb, le chanteur, décède d'un cancer le 20 mai 2012, à l'âge de 62 ans.


Ses photos