Biographie The Chimes

The Chimes Né(e) le 30 novembre 1988 (28 ans)

Sa biographie

Les débuts

Si les producteurs et musiciens Mike Peden et James Locke se connaissaient déjà pour avoir collaborer ensemble dans Fiction Factory, ils font la rencontre de Pauline Henry dans la capitale anglaise alors qu'ils étaient à la recherche d'une chanteuse en cette fin des années 1990.

Ayant déjà enregistré quelques démos et trouvant en Pauline Henry la voix qui leur manquait, leur projet de former un groupe bien à eux commence alors à se concrétiser pour donner naissance à The Chimes.

A la recherche d'une maison de production, le trio commence par se produire dans des "showscases" et se fait repérer par CBS Records. Un contrat est vite signé et le groupe ne tarde pas à entrer en studio pour enregistrer son premier single.

Paru en 1989 « Love so tender » connaît un succès critique grâce à la voix particulièrement expressi ve de Pauline Henry.


La révélation

Travaillant sur leur prochain album, The Chimes fait une rencontre heureuse en croisant Jazzie B et Nellee Hooper en studio. Rehaussant de tons urbains et modernes empreints d’acid house les tonalités soul et R'n'B du trio, le fruit de cette collaboration est le single « 1-2-3 ».

Savamment orchestrées, les sonorités urbaines sur fon d de R'n'B et pop soul anglaise de ce titre amènent à The Chimes son premier parfum de grand succès, notamment dans les discothèques.

Comme signe avant-gardiste d'une réussite prochaine, le single suivant « Heaven » renforce la notoriété naissante du groupe. Poursuivant leur percée, The Chimes enchaîne avec ce qui sera l'un de ses plus gros tubes – avec « Heaven » –, en sortant « I still haven't found what I'm looking for », une reprise du titre de U2.

Recevant les bonnes critiques de Bono lui-même, le single intègre carrément le Top Ten britannique en 1990.


Une fin rapide

Quoique contenant les succès de The Chimes, « 1-2-3 », « Heaven » et « I still haven't found what I'm looking for », le premier album éponyme sorti en 1990 du groupe rencontre un succès plutôt mitigé en Angleterre. Ce qui n'est pas le cas auprès du public américain, où les morceaux de l'opus font des tapages sur les ondes radiophoniques.

Mise en avant grâce à sa voix à la fois puissante et mesurée sur les titres de The Chimes, Pauline Henry décide de profiter de sa notoriété nouvelle pour débuter une carrière solo cette même année.

Son départ marque alors le dé but de la fin de The Chimes. Si James Locke est devenu par la suite un producteur indépendant, Mike Peden sera quant à lui, à la fois remixeur et producteur de nombreux singles et albums de dance underground tout au long des années 1990.