Biographie The Christians

The Christians Né(e) le 30 novembre 1984 (32 ans)

Sa biographie

De l'enfance à Liverpool au succès de « Ideal world »

Fils d'un ingénieur jamaïcain marié à une britannique, Roger Christian, Garry Christian et Russell Christian grandissent à Liverpool où ils font la connaissance d'Henry Priestman, leur ami musicien originaire de Kingston upon Hull.

Tous passionnés de musique, les trois frères et leur compagnon décident de monter un groupe en 1985 et s'inspirent de leur nom commun pour former The Christians. Côté création, ils se laissent notamment influencer par les musiciens soul des années 1980 en proposant un style hybride voisin du new wave, du punk rock et du post-punk.

En 1987, avec quelques morceaux à leur actif, les musiciens publient leurs premiers singles « Forgotten town », « Hooverville » et « When the fingers point » qui s'imposent tous dans le Top 40 britannique. La même année, ils offrent également leur premier opus éponyme « The Christians » qui frôle le sommet du UK Albums Chart avec ses plus d'un million d'exemplaires vendus.

Parmi les morceaux les plus retentissants de ce LP de douze titres, on retrouve le brillant « Ideal world » signé M. Henry Herman et Henry Priestman. Fort acclamé, le single se place facilement à la onzième position du classement irlandais et dans le Top 15 du UK Singles Chart.


Des singles caritatifs vers le brillant « What's in a word »

Malgré leurs premiers exploits, des difficultés commencent à apparaître au sein de The Christians si bien que Roger Christian décide de quitter le collectif en 1987. L'année d'après, inspiré par les Isley Brothers, le reste du groupe propose une nouvelle version de « Harvest for the world » dédiée à des projets de bienfaisance.

Très apprécié pour la qualité de son animation, le vidéo-clip de la chanson est couronné de nombreux trophées et le single arrive dans le Top 10 du UK Chart. Forts de ce succès, les musiciens enchaînent avec un autre single caritatif en 1989.

En tant qu'artistes interprètes, ils se rangent aux côtés de grands noms comme Paul McCartney pour chanter « Ferry cross the Mersey ». Gros carton, le single grimpe à la tête du chart britannique avant d'atterrir à la cinquième place du chart allemand.

Suite à ces expériences, The Christians offrent leur deuxième opus « Colour » en 1990. L'album connaît un triomphe international et fait la une du UK chart. Parmi les titres, on retrouve le morceau « I found out » et le hit international « Words » qui fait un énorme carton dans de nombreux pays européens notamment en France où il est sacré numéro un.

En 1992, un autre recueil intitulé « Happy in hell », remarqué pour le succès de la pièce « What's in a word » est dans les bacs.


Le split et les retrouvailles

Après ces publications, une grande tournée et la sortie de la compilation de 1993 « The best of the Christians », The Christians connaît un grand moment de silence. En 1995, Garry Christian embarque pour Paris et enregistre un opus solo.

Trois ans plus tard, Roger Christian meurt d'une tumeur au cerveau. Suite à ce triste événement, le groupe réapparaît sur la scène britannique en 1999 à travers une grande tournée de 36 dates. En 2000, les musiciens refont la même expérience en compagnie de l'illustre Paul Campbell qui reste avec eux jusqu'en 2003.

Entre temps, ils se remettent à l'écriture et concoctent un quatrième album baptisé « Prodigal sons » qui les amène une nouvelle fois en Espagne, en France et dans tout le Royaume-Uni. En 2005, le collectif se reforme avec Garry Christian, le batteur Lionel Duke, le guitariste acoustique Joey Ankrah, le bassiste Cliff Watson et le guitariste électrique Stewart Boyle dans le line-up.

Quatre ans plus tard, leur single « Overwhelmed » et leur album de 2009 « Soul from Liverpool » signé sur le label Archambault sont dans les bacs. Depuis, le groupe continue avec les tournées et concerts et signe avec le label Island pour la réalisation d'un nouvel opus.