Biographie The Connells

The Connells Né(e) le 30 novembre 1983 (33 ans)

Sa biographie

Les débuts

Le groupe s'est créé en 1984 sur l'initiati ve de s frères Connell, tous deux passionnés de musique. D'un côté, il y a Mike Connell, le leader du groupe, qui se débrouille pas mal à la guitare et d'un autre, il y a David Connell qui est un bassiste de talent.

Deux autres musiciens se joignent à la formation, à savoir Doug MacMillan au micro et John Schultz, qui deviendra plus tard un cinéaste de renom, à la batterie. Avant que le groupe ne dévoile son premier album, John Schultz est remplacé par Peele Wimberley.

Très rapidement, un cinquième élément intégrera le groupe en la personne de George Huntley qui est à la guitare, au micro et également au clavier.

L'année de sa formation, The Connells produit une démo intitulée « Darker days » incluant quatre titres. La qualité de cette dernière lui vaut d'être sélectionné pour figurer dans une compilation d'artistes représentant la Caroline du Nord.

« Darker days » contribuera également à forger la réputation de The Connells au-delà des frontières américaines.


A la conquête de son public

Remarqué par le public, « Darker days » est ré-enregistré sous une nouvelle version en 1985. L'album est non seulement diffusé aux Etats-Unis sous le label Black Park Records mais aussi au Royaume-Uni sous le label Demon Records appartenant à Elvis Costello où il sort en 1986.

Mis à part « Darker days » qui est donc la chanson phare de l'album, le public appréciera également « Hats off », un titre qui s'adresse spécialement à Ronald Reagan. Peu après la sortie du titre « Darker days », le groupe propose une version plus « hard » de cette chanson et pendant cette même période, le clip diffusé sur la chaîne MTV fut apprécié par les fans.

Dès lors, le collectif se trouve sur la route du succès. Au retour de sa tournée britannique, The Connells quitte Black Park Records et signe un contrat avec une nouvelle maison de disque, en l'occurrence TVT Records.

Le groupe débute par ailleurs une collaboration avec Mitch Easter qui est également le producteur de REM . Commence alors la préparation d'un deuxième album intitulé « Boylan heights » qui sort en 1987.

Le succès est moins intense que celui rencontré par « Darker days » et la renommée de l'album ne dépassera pas les frontières américaines. Il en sera de même pour les albums suivant dont « Fun & games » sorti en 1989 et « One simple word », révélé en 1990.


« '74 - '75 », retour en force

Après quelques années plutôt silencieuses, The Connells effectue un retour en force et prouve l'étendue de ses talents en 1994. C'est cette année que le groupe dévoile en effet l'album « Ring ».

« Slackjawed », la première chanson issue de cet opus fait un carton à la radio. Le second titre « '74 - '75 » qui est marqué par des sonorités celtiques est diffusé non seulement aux États-Unis mais également en Europe .

Le titre devient rapidement un tube mondial et caracole en tête des hits européens. Ceci vaut au groupe d'effectuer une grosse tournée à travers le Vieux Continent.

Au milieu des années 1990, The Connells remporte plusieurs titres musicaux ou « awards » en Europe . « '74 - '75 » monopolise les ondes et apparaît dans le film « Heavy » sorti en 1995. Pendant ce temps, l'album « Ring » est certifié disque de platine en Europe .

Après « Ring », les succès que connut The Connells sont moins retentissants. Le groupe sort plusieurs albums dont « Weird food & devastation » paru en 1996, « Still life » qui est dévoilé en 1998 et « Old school dropouts », en 2001.

Actuellement, The Connells continue de se produire sur scène mais propose seulement quelques spectacles par an programmés dans des villes du su d de s Etats-Unis, chaque membre du groupe étant occupé par la vie familiale et leurs carrières personnelles.