Sa biographie

Au printemps 2005, Wesley Schultz et Jeremiah Fraites, tous deux originaires de Ramsey dans le New Jersey, décident de se travailler ensemble. Les deux hommes se connaissent bien, Wesley était le meilleur ami de Josh Fraites, le frère de Jeremiah décédé d'une overdose à l'âge de 19 ans.

Tous les deux trouvent refuge dans la musique. Pour faire connaître ses chansons, le duo s'installe à New York, mais le coût exorbitant de la vie dans la Grosse Pomme et la difficulté pour percer leur donnent des envies d'ailleurs. 


En route pour le Colorado

Presque au hasard, Wesley Schultz et Jeremiah Fraites choisissent Denver, dans le Colorado, et s'embarquent pour l'Est américain avec trois valises et une caravane remplie d'instruments de musique.

Dès leur arrivée, ils publient une annonce sur Craiglist pour trouver un violoncelliste. La première personne à répondre s'appelle Neyla Pekarek, c'est une musicienne de formation classique originaire de Denver.

Le trio commence à jouer à Meadowlark, un club de la ville qui propose chaque semaine un micro ouvert pour découvrir de jeunes talents. Neyla Pekarek canalise les élans de Wes et Jer et continue de développer ses talents au piano et à la mandoline.  

La naissance d'un groupe

C'est ainsi que naît la musique des The Lumineers , un mélange de rock acoustique teinté de folk et de pop, dans la veine d' Arcade Fire ou de Mumford & Sons. Wesley Schultz est à la guitare et au chant,  Jeremiah Fraites aux percussions et Neyla Pekarek au violoncelle et au chant.

The Lumineers enchaînent les petites salles de la région et enregistrent quelques morceaux dans le grenier de Jeremiah. 


Premier contrat

Au printemps 2011, le groupe signe un contrat de management avec Christen Greene et David Meinert d'Onto Entertainment. Les deux hommes sont tombés sur une vidéo sur YouTube des Luminers interprétant leur futur hit « Ho Hey » dans un petit appartement, et ils décident de tout miser sur eux. Onto permet aux Lumineers d'enregistrer un album au Bear Creek Studio de Seattle, produit par Ryan Hadlock.

En décembre 2011, « Ho Hey », qui deviendra le premier single du groupe, est utilisé dans un épisode de la série « Hart of Dixie » diffusée sur la chaîne américaine CW. Le buzz est immédiat, le public tombe amoureux de ce tube entrainant aux sonorités optimistes très américaines.

Malgré les appels du pied de nombreuses majors, The Lumineers signent avec le label indépendant Dualtone Records. 


Un premier album acclamé

Leur premier opus, sobrement intitulé « The Lumineers », sort le 3 avril 2012 aux Etats-Unis. Les critiques sont très positives, et les trois musiciens remplissent les salles de concert à travers l'Amérique, où le public reprend en cœur leurs titres « Stubborn Love », « Slow it Down »  ou encore « Dead Sea ».

L'album se hisse à la onzième place du classement Billboard 200. Le single « Ho Hey » est un véritable carton et s'écoule à plus d'un million d'exemplaires à travers le pays.

Une tournée est prévue en Europe, au Japon et en Australie pour début 2013.  Le groupe est nommé dans deux catégories aux Grammy Awards 2013, pour la Révélation de l'Année et Meilleur Album Américain.