Biographie The Verve

The Verve Né(e) le 1 janvier 1989 (27 ans)

Sa biographie

Au nord de l’Angleterre, à Wigan en 1989, un groupe de rock britannique se forme. Il s’agit de Verve, mené par un charismatique chanteur, Richard Ashcroft et troismusiciens : Nick mcCabe (guitare), Simon Jones (basse) et Peter Salisbury (batterie). Ils sortent quelques titres, parmi lesquels « All in the mind », sans pour autant rencontrer un succès éloquent.

Leur premier album , « A storm in heaven », ne parvient d’ailleurs pas à décoller dans les ventes. La tournée qui s’en suit n’est pas non plus un franc succès. Pour couronner le tout, le label Verve Records gagne son procès contre le groupe et oblige celui-ci à changer de nom : ce sera The Verve.

Le groupe a du mal à se lancer. Car l’album suivant, « A nothern soul », se heurte de nouveau au scepticisme du public, énervant au plus haut point Ashcroft, lequel fait mine de quitter le groupe.


« Bitter sweet symphony » avant la séparation

Fausse alerte. Le leader revient avec de nouvelles ambitions. Le temps d’ajuster l’effectif, avec l’arrivée d’un second guitariste en la personne de Simon Tong, et voilà les cinq musiciens à l’enregistrement d’un troisième album, « Urban hymns ». Celui-ci est un coup de maître. La chanson « Bitter sweet symphony », directement inspirée de « The last time » des Rolling Stones, fait un énorme carton. Mélange de musique classique et de rock, ce titre permet au groupe de remporter trois récompenses aux Brits Awards, et notamment celle du meilleur groupe britannique de l’année 1997.

Les chansons « The drug’s don’t work », « Lucky Man » et « Sonnet » rencontrent également un grand succès. Néanmoins, McCabe surprend les autres membres en annonçant son départ en pleine tournée. Nous sommes en 1998 et le groupe ne survit pas au départ de son guitariste, décidant de se dissoudre un an plus tard.


Neuf ans d’attente

Seul Ashcroft fait alors parler de lui. Il se lance dans une carrière solo avec trois albums et un succès relatif à la clé. Au printemps 2007, les quatre membres fondateurs de The Verve décident de reprendre l’aventure. Ils entament immédiatement l’enregistrement d’un nouvel opus.

Alors qu’ils offrent quelques concerts en Ecosse, en Angleterre et aux Etats-Unis, ils interprètent petit à petit les premiers morceaux pour leur fidèle public, « Sit and wonder » et « Love is woise ». L’album est donc très attendu. Il sort en août 2008 sous le nom de « Forth ».