Sa biographie

De Feedback à U2

A 16 ans à peine, ceux qui se font encore appeler Feedback écument les bars irlandais en reprenant des standards des Beatles ou des Stones. Paul Hewson décide à cette époque de se faire appeler 'Bono' du nom d'un magasin de musique qu'il fréquente souvent.

C’est à ce moment-là que leur manager Paul McGuinness deviendra irremplaçable pour le groupe, au point d’être considéré comme le cinquième membre. C’est lui qui démarchera les labels à Londres avec la première maquette du groupe.

En 1978, ils changent le nom de groupe et passent de Feedback à U2, en allusion à l'avion espion britannique abattu en 1972 sur le sol soviétique.

L’année 1980 est celle qui va tout changer pour le groupe, qui tente le tout pour le tout et rassemble ses économies pour s’installer temporairement à Londres. Déjà groupe notoire en Irlande, il leur faut au moins conquérir le reste de la Grande-Bretagne. Ils enregistrent plusieurs singles dont « 11 O’Clock Tick Tock »  et «  A Day Without Me ».


La trilogie

En octobre 1980 sort le tout premier album de U2, intitulé « Boy ». Le succès tout d’abord frémissant finira pas se concrétiser lorsque l’opus entre dans le top 75 aux Etats-Unis. La tournée suit en Europe, puis en Amérique.

Pendant toute l’année ils sont sur les routes, mais s’attaquent également en coulisses à l’écriture du prochain opus, « October ». Sorti en 1981, l’album connait un succès grâce au single « Fire » qui a longuement travaillé le terrain.

L’album « War » sort en 1983, avec l’hymne « Sunday Bloody Sunday ». C’est véritablement l’album de la consécration puisqu’il se place numéro 1 au Royaume-Uni et entre dans le Top 20 américain. A cette occasion, U2 livre son premier album live « Under a Blood Red Sky » édité en novembre 1983.


Un groupe de tournée
 
« The unforgettable fire » qui sort en 1984 reproduit l’exploit en se classant directement à la première place des charts. Pour cet opus, la bande à Bono se fait aider de Brian Eno, qui à l’époque est plutôt un collaborateur de David Bowie. C’est également l’année où U2 décide de monter son label Mother Records. Les ventes de l’album subissent une véritable envolée quand le groupe se produit pour le mythique concert Live-Aid pour dénoncer la famine en Afrique.

U2 continue sur sa lancée en 1987, lorsque sort l’album « The Joshua tree». Le style est plus approfondi et séduit complètement les Etats-Unis. Au total, cinq singles seront extraits dont le très romantique « With or without you ».

C’est à ce moment là que le groupe décide de poursuivre sur le format des grandes tournées, dont bénéficiera notamment l’opus, « Achtung baby » sorti en 1991.  En 1994, ils s’accordent une année sabbatique et participent à plusieurs projets comme la bande-originale de « Batman Forever », et «Pavarotti and Friends».  The Edge et Bono écriront également  le mythique « GoldenEye » interprété par Tina Turner. A la fin des années 90, ils décident d’explorer des sonorités plus dance. De leur expérimentation va naitre  «Pop » en 1997.

Alors qu’un nouveau millénaire commence , le site officiel de U2 est inauguré. Ils y livrent les premières notes de leur prochain album, dont est extrait « Beautiful Day », qui sort  en septembre 2000. L’album « All that you can't leave behind » suit rapidement et  la tournée sera doublée suite à la demande du public.


Un retour aux sources

Fin 2004 sort leur onzième album studio intitulé « How to dismantle an atomic bomb », qui revient aux sources du rock et de la guitare. Cet opus contient notamment les tubes « Vertigo », « Sometimes you can't make it on your own » , « City of blinding lights », et « All because of you ». Les quatre irlandais se lancent par la suite dans une grande tournée, le « Vertigo//2005 », pendant laquelle ils reprennent aussi des tubes de leur premier album « Boy ».

Ce tour du monde va durer près de deux ans, avec un total de quatre parties qui les emmèneront faire le tour des Etats-Unis, de l’Europe ou encore de l’Australie. Au total, ils donneront 131 concerts devant 4,6 millions de spectateurs. Un film extrait de la tournée sera même présenté au Festival de Cannes en 2006.

Pendant les années qui suivent, la bande à Bono s’investit dans plusieurs causes humanitaires, en Afrique ou encore pour venir en aide aux victimes de l’ouragan Katrina. Ils en profitent également pour sortir un troisième best-of « U218 Singles ».  L’année 2008 sera en revanche celle des rééditions,  dont bénéficieront «Boy », « October » et « War ». A cette époque U2 travaille déjà sur son prochain album. L’entourage du groupe annonce un opus complexe et plus abouti que jamais.
 

La tournée mythique
 
 Le 27 février 2009 l’album « No line on the horizon » voit le jour dans les bacs français. Il est également vendu en coffret, dans lequel on retrouve une réalisation vidéo d’Anton Corbjin pour chaque titre. Pour la première fois Brian Eno et Daniel Lanois y sont crédités comme paroliers. Enregistré à Fès au Maroc, le groupe y explore notamment et la musique africaine ainsi que des sons plus expérimentaux.

Pour leur « US 360 Tour » ils reviennent au format des grandes tournées des années 1990 qui ont tant participé à leur succès. Le 29 octobre, leur concert au Rose Bowl rediffusé en direct sur YouTube rassemblera près de 24 millions de personnes.  Malheureusement, alors que le groupe était censé se produire au mythique Festival de Glastonbury, ils sont contraints d’annuler. Bono doit être opéré en urgence après une mauvaise chute. Cet accident nécessitera deux mois de convalescence et U2 achèvera finalement sa tournée en juillet 2011.

Ceux qui n’étaient alors pas convaincus du statut mythique des irlandais le sont désormais, puisque le «U2 360 Tour» est la tournée la plus lucrative de toute l’histoire de la musique avec  736 millions de dollars de recette.


Nouvel album

Le groupe décide prendre son temps pour la sortie du successeur de « No Line On The Horizon ».  A l’automne 2013, U2 passe par les studios Electric Lady avec l’intention de sortir un album courant 2014.

Pour faire patienter les fans, ils dévoilent  le morceau « Ordinary Love » qui figure sur la bande-originale du film « Mandela : un long chemin vers la liberté ». Il leur vaudra d’ailleurs un Golden Globe.  Bono qui était un proche du leader du mouvement contre l’apartheid en Afrique du Sud assistera d’ailleurs aux funérailles de Nelson Mandela en décembre 2013.

En février 2014,  U2 livre un nouveau morceau, « Invisible » qui doit figurer sur leur prochain opus, produit par Danger Mouse.

En septembre 2014, la bande à Bono créé l'évenement en réalisant une des plus grosses sorties d'album de tous les temps. Le groupe profite du keynote d’Apple et de la présentation de l'iPhone 6 pour dévoiler leur nouvel opus à la surprise générale et de l'offrir gratuitement en téléchargement pendant un mois ! L'album est même automatiquement téléchargé dans les bibliothèque iTunes des clients Apple ce qui en fait l'album le plus rapidement téléchargé de l'histoire.

Baptisé "Songs of Innocence", l'album contient 11 titres dont le single "The Miracle" et sort en physique le 14 octobre. Il existe en version simple avec un livret de 24 pages et en version deluxe avec 4 morceaux de plus et une version acoustique de l’album. 
 
Un début de tournée compliqué

Bono, le chanteur du groupe, a été victime, en novembre 2014, d'un accident de vélo dans le célèbre parc de New York, Central Park. Après une opération en fin d'année, six mois plus tard, la star est toujours en pleine rééducation. Il avouait ne pas pouvoir plier les doigts et surtout être incapable pour le moment de jouer de la guitare. Toute fois, il était présent lors du coup d'envoi de leur tournée, le 14 mai à Vancouver.

A croire que le sort s'acharne sur le groupe! Le soir du début "d'Experience Tour", c'est le guitariste The Edge qui s'est blessé. Alors que le concert touchait à sa fin, l'artiste est tombé entre deux scènes, et s'est égratigné tout le bras. Plus de peur que de mal, le soir même The Edge a confirmé sur les réseaux sociaux que tout allait bien.


Les dernières actus des U2

Ses photos