Biographie Vanessa Carlton

Vanessa Carlton Lee Né(e) le 16 août 1980 (36 ans)

Sa biographie

Enfance et adolescence

Vanessa Carlton est l'aînée de trois enfants. Elle a un petit frère prénommé Edmund et une petite soeur prénommée Gwendoline. Son père, Ed Carlton est pilote tandis que sa mère Heidi Carlton est professeur de musique, de piano pour être plus précis.

En 1982, alors qu'elle est tout juste âgée de deux ans, ses parents l'emmènent dans le célèbre parc d'attraction Disneyland. Au retour de ce monde si féerique pour une fillette, Vanessa Carlton se met au piano et joue « It's a small world » sans aucune fausse note.

Consciente du talent de sa petite fille, Heidi Carlton décide de lui faire découvrir un peu plus le piano et lui présente les œuvres d'illustres compositeurs de musique classique comme Mozart ou encore Erik Satie.

Malgré son talent indiscutable pour le piano, Vanessa Carlton est plutôt intéressée par la danse et caresse le rê ve de compter un jour parmi les plus grandes danseuses étoiles du monde.

C'est ainsi qu'en 1994, la jeune fille est admise à l'éco le de ballet américaine sise à New York. Très vite, Vanessa Carlton doit se rendre à l'évidence : les méthodes strictes appliquées par l'établissement sont trop contraignantes pour elle.

Elle décide rapidement de quitter l'éco le de danse pour intégrer l'université de Columbia.


« Be not nobody » : la révélation

En 1995, alors qu'elle est étudiante à l'université de Columbia, elle renoue avec son ancienne passion qui était toujours présente au fond d'elle, la musique.

Parallèlement à ses études universitaires, elle donne différentes représentations dans des établissements de Manhattan. C'est pendant cette période qu'elle fait connaissance avec Peter Zizzo qui l'introduira bientôt dans l'univers de la musique.

Vanessa Carlton signe bientôt un contrat avec la maison de production Interscope Records. L'album « Rinse » est ainsi enregistré mais celui-ci ne sera jamais commercialisé.

Cette expérience permet à la chanteuse en début de carrière de faire plus ample connaissance avec l'univers de la musique. Ce sera avec maturité qu'elle entamera au début des années 2000 l'enregistrement de « Be not nobody » chez A&M, label d'Universal Music.

Cet album la révèlera au monde entier. Le premier opus de Vanessa Carlton sort dans les bacs en 2002 et celui-ci compte onze chansons à savoir « Ordinary day », « Pretty baby » et « Rinse » qui, soit dit en passant figurait sur l'album qui n'est jamais sorti.

Cet album est classé à la cinquième place des meilleures ventes aux États-Unis, à la septième place au Royaume-Uni et à la treizième place en Australie.

« A thousand miles » devient un tube mondial et la chanson vaut à la chanteuse d'être nominée deux fois aux Grammy Awards.


« Harmonium » et « Heroes and thieves »

Après le succès phénoménal de « Be not nobody », Vanessa Carlton réalise des tournées promotionnelles dans le monde entier.

En 2004, elle sort un nouvel album intitulé « Harmonium ». Malgré son talent, sa superbe voix et son joli minois, elle aura du mal à retrouver le succès remporté par son premier album et l'accueil du public est plutôt timide.

Le second album arrive à la trente-troisième place des meilleures ventes aux États-Unis. « Harmonium » est par ailleurs, composé de dix chansons dont « White houses » qui est sorti en single, « Afterglow », « The wreckage », « Private radio » qui est également sorti en single, mais diffusé uniquement à la radio.

En 2006, soit deux ans après son précédent album, Vanessa Carlton travaille sur un nouvel opus en collaboration avec son petit ami Stephan Jenkins qui est leader du groupe Third Eye Blind, Irv Gotti et Linda Perry.

L'album qui sort en 2007 sous le label The Inc est intitulé « Heroes and thieves » s'est vendu à 200 000 exemplaires aux États-Unis.

Deux chansons sortiront en single en l'occurrence « Nolita fairytale », un titre en hommage à la ville où vit actuellement Vanessa Carlton et « Hands on me ».


Les dernières actus de Vanessa Carlton

Ses photos