Vanessa Paradis : « Love Songs » sort aujourd'hui

La chanteuse revient avec un double album sur le thème de l'amour. Un pari réussi puisque Vanessa Paradis est déjà numéro un du classement iTunes.

Vanessa Paradis a dévoilé aujourd'hui son tout nouvel album, baptisé « Love Songs ». Ce double opus, produit et réalisé par Benjamin Biolay, marque le retour de la chanteuse sur la scène musicale après six ans d'absence. De nombreux artistes apparaissent sur ce dernier album, dont Adrien Gallo, Matthieu Boogaerts et Mickael Furnon.


Déjà numéro un !

Discrète sur la scène musicale depuis le succès de « Divine Idylle », Vanessa Paradis a voulu proposer un album plus éclectique, enregistré à l'aide de cordes, de cuivres et de flûtes. Un choix audacieux qui lui vaut aujourd'hui d'être numéro un du classement iTunes, seulement quelques heures après la sortie de « Love Songs ». Il faut dire que la star s'est bien entourée, en collaborant avec Adrien Gallo des BB Brunes, Matthieu Boogaerts ou encore Benjamin Biolay. « J'aime écrire des chansons, cela me fait du bien.

Je rêve de réaliser un album toute seule, mais je ne m'en sens pas capable, j'ai besoin du talent des autres », explique-t-elle dans Le Parisien. Vanessa Paradis a souhaité dans cet album rester également discrète sur sa rupture avec Johnny Depp, en abordant l'amour de façon très abstraite.

Le père de ses enfants a toutefois mis la main à la pâte sur le titre « New Year », qu'il a composé il y a plusieurs années. « Johnny a trouvé ces accords à la guitare il y a huit ans et Lily Rose [ndlr : leur fille] a chanté cette magnifique mélodie, qui ne m'a pas lâchée depuis. On l'a finie sept ans plus tard, c'est aussi naturel que ça. »

Une carrière sous le feux des projecteurs

Vanessa Paradis a donc bien évolué depuis ses débuts dans la musique. La chanteuse est revenue en toute sincérité sur son ancienne image de lolita, qu'elle explique par une véritable quête identitaire. « J'avais l'air provocatrice, mais c'était une envie de plaire, autant aux femmes qu'aux hommes. Je me maquillais, je mettais des choses moulantes, courtes.

Lolita, c'est une étiquette. C'était une quête d'identité, a-t-elle confié dans le quotidien. J'ai vécu des choses exceptionnelles, je ne suis pas blasée du tout. Les débuts n'ont pas toujours été faciles.

Pour une ado entourée d'adultes, il y avait des choses assez brutales, pas beaucoup de compassion. Mais ça m'a bien préparée, je ne regrette rien. »

Vanessa Paradis - Les dernières actus