Biographie Warren G

Warren Griffin III Né(e) le 10 novembre 1971 (45 ans)

Sa biographie

Avec Nate Dogg et Snoop Dogg

Grandissant dans sa ville natale même, à Long Beach City, Warren G se familiarise tôt avec l'univers du rap américain. Alors qu'il est encore très jeune, il se fond déjà dans ce monde de rimes et de sons, notamment avec son ami d'enfance Nate Dogg et son cousin Snoop Dogg y Dogg.

S'y découvrant une réelle aspiration, il y fait une entrée concrète en 1990 en constituant le groupe 213, aux côtés de Snoop Dogg y Dogg et de Nate Dogg. Réunis dans un même bain sonore, les trois artistes commencent par réaliser quelques mixtapes dans un premier temps. Quelques titres qui, entendus par Dr. Dre, vont immédiatement ouvrir la porte du succès aux rappeurs.

Dr. Dre, né de la même mère que Warren G, se retrouve en effet conquis par le beat de ce dernier, accompagné du chant de Nate Dogg et du flow de Snoop Dogg y Dogg. Il fait ainsi signer ces deux derniers chez la maison de disques Death Row Records de Suge Knight.

Warren G quant à lui, signe chez Def Jam, à New York. Bien que ne prenant pas le même chemin que ses frères, Warren G continue toutefois de collaborer étroitement avec eux. Il participe entre autres à la réalisation de « Doggystyle » de Snoop Dogg y Dogg en 1993.

Son premier album « Regulate... G.Funk era » sera également encré de l'empreinte de Nate Dogg.


« Regulate... G.Funk era »

« Regulate... G.Funk era », le premier opus de Warren G, débarque dans les bacs en 1994 chez Def Jam. Une première sortie qui fait immédiatement fureur auprès des fans, les sons de l'opus mettant à l'honneur un gangsta rap West Coast impressionnant, communément connu sous le nom de gangsta funk ou G.Funk.

Le titre « Regulate » issu de l'album, en featuring avec Nate Dogg, se démarque en particulier sur les ondes du hip hop, parvenant même à se hisser à la deuxième place du Billboard Hot 100. « This D.J » fait également ravage sur le plateau sonore américain, avec un rang prestigieux de 9ème sur le tableau Billboard Hot 100, tout comme le tube « So many ways » qui sera d'ailleurs emprunté pour la bande sonore du film « Bad boys ».

On retrouvera également « Regulate » à l'écran dans le long-métrage « Above the rim » avec 2Pac. En 1997, Warren G sort un second album, « Take a look over your shoulder (Reality) » avec, à la clé, un remake de « I shot the sheriff » de Bob Marley .

On y retrouve également plusieurs duos à succès, si l'on ne cite que le hit « Smokin' me out » en featuring avec Ron Isley. Le titre « What's love got to do with », une reprise de Tina Turner fait également grand bruit auprès du public. Il en résulte automatiquement un Disque de platine.


Des années de succès

Parallèlement à ses activités en solo, Warren G travaille également avec bon nombre d'artistes, notamment en tant que producteur. Il réalise entre autres l'album « Conversation » du groupe de rap The Twinz en 1995 et continue aussi de travailler avec Death Row Records sur plusieurs productions.

Il n'oublie pas pour autant sa carrière de rappeur et en 1999, tout en se baignant dans d'innombrables collaborations, il sort « I want it all ». Un mélange de hip hop et de sonorités jazz, donnant rendez-vous à bon nombre de featuring, dont avec