Biographie White Town

Jyoti Prakash Mishra Né(e) le 30 juillet 1966 (50 ans)

Sa biographie

Débuts du groupe

White Town a été fondé par Jyoti Mishra, un artiste britannique d'origine indienne. Né dans son pays d'origine en 1966, il arrive en Angleterre à l'âge de trois ans.

Passionné par la musique, il s'applique à prendre des cours de guitare et de synthétiseurs avant de s'entourer d'amis de lycée et d'autres musiciens pour former White Town en 1989. La formation commence une carrière musicale très modeste avec des petits concerts privés et des participations à des manifestations de musique électronique de moindre envergure.

Le public les voit notamment à Derby où White Town assure la première partie d'un spectacle. Fatigué de ces essais infructueux, Jyoti Mishra décide de mettre ses économies dans l'enregistrement d'une maquette qu'il envoie aux maisons de production.

C'est sous le label Parasol que White Town signe finalement son premier contrat.


Carrière professionnelle

Le groupe se produit à travers l'Angleterre et commence à se faire un nom. Malgré cela, Jyoti Mishra se retrouve seul après le départ des autres membres de la formation. Loin de se décourager, l'artiste enregistre seul un premier disque baptisé « Socialism, sexism & sexuality ».

Résolument électronique, le disque attire des critiques satisfaisantes même si les ventes ne décollent pas encore. Le public est surtout fasciné par les textes provocateurs sur fonds d'arrangements musicaux originaux.

Cet album de 1994 marque dans tous les cas, le début d'une carrière professionnelle pour White Town car le nom se retrou ve de plus en plus souvent associé à d'importantes manifestations de musique électronique.

À partir de cette première expérience, Jyoti Mishra décide d'enrichir son style et y rajoute des accords de guitare. Devenu par la force des choses compositeur et interprète des morceaux du groupe, l'artiste fait face à tous les aspects de sa carrière sans faillir.


« Your woman » et suite de carrière

En 1996, White Town se produit à Derby et présente un titre unique intitulé « Your woman ». L'enthousiasme du public est un signe avant-coureur du succès du single en réseau national. White Town sort officiellement le titre en 1997 et le succès est encore plus spectaculaire.

Monopolisant les ondes des radios du pays, « Your woman » devient un tube en quelques jours. Le morceau s'entend un peu partout en Europe dont particulièrement en Espagne où il restera numéro un des classements durant de nombreuses semaines.

Suivra l'album« Women in technology » paru chez Chrysalis/EMI dans le courant de la même année. Cet opus dont est tiré le tube « Your woman » sera classé parmi les meilleures ventes de disques aux États-Unis. Avec des millions d'exemplaires vendus de par le monde, White Town est désormais un groupe connu au-delà des frontières anglaises.

Après trois années de concerts, White Town quitte EMI pour signer chez Bzangy Groink. L'album « Peek & poke » sort en 2000 et confirme le talent de White Town. Le groupe mettra près de six ans pour sortir le disque suivant.

« Don't mention the war » a nécessité un long travail de recherche pour le fondateur et finalement le seul membre de White Town. Désireux de se démarquer des sons commerciaux, le musicien compose de nombreux titres exceptionnels sur l'opus.

Malgré le grand succès de l'album, White Town ne se produit plus désormais que dans de rares concerts.