Biographie Zucchero

Adelmo Fornaciari Né(e) le 25 septembre 1955 (61 ans)

Sa biographie

Le surnom de Zucchero, traduisible par sucre, lui aurait été donné par sa maîtresse d’école, laquelle l’aimait bien. Très tôt, il s’oriente vers la musique en apprenant l’orgue à l’église locale. Finalement, il choisit la guitare.

A partir de 1970, il forme plusieurs petits groupes, nommés « Le nuove luci », « Sugar & Daniel » ou encore « Sugar & candies » avec lesquels il effectue quelques représentations. C’est finalement en 1983 que Zucchero sort son premier album, intitulé « Up po’ di Zucchero ».

Deux ans plus tard, il fait la rencontre du bassiste Randy Jackson. Ensemble, ils sortent « Zucchero and the Randy Jackson band », marqué par la chanson « Donne ».
Dans la foulée, il sort « Rispetto » avec notamment l’ancien claviériste de Bruce Springsteen , David Sancious. Son nom commence à revenir en boucle.


Zucchero et la célébrité

Il gagne définitivement la célébrité en Italie avec son quatrième opus, « Blues ». On retrouve certains de ses plus grands titres, comme « Dune mosse », « Pippo » ou « Hais celto me ».

Ensuite, il sort « Oro, incenso e birra », encore plus fructueux que le précédent. On remarque la présence d’Eric Clapton sur le titre « Woonderful world ». Oe encore le succès de la chanson « Diamante ». C’est l’heure du premier best of, interprété… en anglais.

L’album « Miserere » est l’occasion de voir Zucchero travailler avec Luciano Pavarotti sur le titre du même nom. Il enregistre également des chansons en anglais adaptées par Bob Bono. Tous ses efforts sont récompensés par le titre de meilleur artiste italien de l’année 1993.


Duos surprenants

Les albums suivant, « Diamante » et « Spirito di vino », assoient la célébrité du chanteur italien, notamment le dernier nommé, gros succès en Europe. En 1998, il sort « Zucchero blu », album beaucoup plus personnel que les précédents.

Trois ans plus tard, c’est au tour de « Shake » de remplir les bacs. Le tube « Ali d’oro », en binôme avec le guitariste John Lee Hooker, dont ce fut la dernière session en studio avant son décès.

« Zu & co », opus suivant, sort en 2004. Il effectue de nombreux duos. Pêle-mêle, on trouve des chansons avec Miles Davis, Paul Young , Johnny Hallyday , Sheryl Crow, Sting , ou encore Tom Jones .

Après la sortie de "Fly" en 2006, Zucchero propose un nouvel opus, « Chocabeck » avec pour premier premier extrait : « Alla Fine ».
L'auteur de « Senza una donna » avec Paul Young fait appel à John Hopkins et Davide Rossi, qui ont précédemment travaillé sur le dernier album de Coldplay.
Brian Wilson de The Beach Boys compte parmi les choeurs sur le titre « Chocabeck ». Le chanteur de U2, Bono, signe de son côté le texte de « Someone Else's Tears ».

Parallèlement, Zucchero a lancé quelques artistes italiens dans le grand bain, notamment Andréa Bocelli ou Giorgia. Sa fille, Irène Fornaciari s’est également lancée dans la chanson. Elle lui avait écrit la chanson « Karma stai kalma » sur l’album « Bluesugar »


Ses vidéos