Accueil > Musique > News musique > Le phenomene des comedies musicales
9420 2 4 0

LE PHÉNOMÈNE DES COMÉDIES MUSICALES

02/07/2009

Je vote   0 vote(s)

Depuis le triomphe de la comédie musicale Notre Dame de Paris en 1998, la France a vu déferler une vague de spectacles du même genre qui ont rencontré, pour la plupart, un énorme succès. Retour sur le phénomène des « musical » version française !

Si les comédies musicales sont une solide tradition aux Etats-Unis, au Canada ou encore en Grande-Bretagne, en revanche, ce type de spectacles a eu du mal à s'implanter en France et à s'attirer les faveurs des spectateurs. Il a fallu attendre 1998 et le succès de Notre Dame de Paris, adapté du roman de Victor Hugo par Luc Plamondon et Richard Cocciante, pour prendre conscience que l'Hexagone était bel et bien un terreau fertile pour les comédies musicales.


La France touchée par les comédies musicales

Après ce triomphe (3,5 millions de spectateurs en trois ans), les chanteurs Garou, Patrick Fiori ou encore Hélène Ségara et Julie Zenatti sont devenus des stars de premier plan de la variété française. Et le pays, quant à lui, a été envahi par de nouveaux spectacles "made in France" pour le plus grand plaisir du public, enthousiaste à l'idée d'apprivoiser ce type de divertissement tout en découvrant au passage de nouveaux artistes talentueux.


Les révélations artistiques

Les comédies musicales se révèlent donc des accélérateurs de notoriété comme le prouve aussi Le roi soleil dont la première a eu lieu en septembre 2005 après deux ans de préparation. En effet, le show a dévoilé entre autres Christophe Maé qui a vendu plus d'un million d'albums ainsi qu'Emmanuel Moire dont le second opus baptisé L'équilibre est sorti en avril dernier. Son premier single Adulte et Sexy cartonne déjà, actuellement sur les ondes.


Un phénomène qui prend de l'importance

Et le phénomène n'est pas prêt de s'arrêter surtout lorsque l'on voit le superbe démarrage qu'a connu le spectacle du chorégraphe Kamel Ouali : Cléopâtre, la dernière reine d'Egypte. Rappelons que 150 000 places avaient été vendues quelques mois avant la première représentation (le 29 janvier) et qu'une vingtaine de dates supplémentaires avaient d'ores et déjà été programmées à Paris pour répondre à l'engouement suscité par le spectacle – dont la tête d'affiche n'est autre que Sofia Essaidi, révélée par l'émission de télé-réalité Star Academy.


Chacun veut sa part

Et la comédie musicale est devenue un genre tellement "tendance" que même les artistes les plus en vogue se sont laissés séduire par l'aventure, à l'image du chanteur Pascal Obispo. En 2000, avec Elie Chouraqui, ils ont présenté Les dix commandements, qui fut un succès aussi bien en salle que dans les bacs. En 2006, c'était au tour du chanteur Louis Chedid de proposer au public un spectacle musical : Le soldat rose. Pour mettre en place son projet, il a fait appel à un panel de stars dont Vanessa Paradis, M, Alain Souchon, Bénabar et Francis Cabrel. Les mélodies accrocheuses ont permis aux CD et DVD du spectacle de se vendre comme des petits pains.


Des disques vendus à la pelle

En 2001, c'est l'adaptation de Roméo et Juliette, par Gérard Presgurvic, qui a attiré en masse les spectateurs. Là aussi, les chansons ont joué un rôle important dans la promotion du spectacle. Le disque a été commercialisé plusieurs mois avant la première et s'est vendu à 5 millions d'exemplaires ! Deux ans plus tard, Gérard Presgurvic s'est de nouveau lancé dans la réalisation d'un spectacle, Autant en emporte le vent, produit par Dove Attia et Albert Cohen. Ce succès reste mitigé puisqu'après 10 mois de représentations, le spectacle n'a pas fait l'objet d'une nouvelle tournée.


Quelques déceptions

Si certains ont cru que l'ère des comédies musicales était arrivée et que le public allait répondre présent à chaque rendez-vous, ils ont fait erreur. Au cours de la décennie, plusieurs spectacles ont connu des déceptions ou des échecs à l'instar de Cindy (une Cendrillon des temps modernes) mené par Lââm en 2002, Les demoiselles de Rochefort en 2003, Don Juan de Félix Gray en 2004 ou encore Rabbi Jacob avec Marianne James en 2008.


Les comédies américaines francisées

Après les succès des comédies musicales françaises, voilà que les poids lourds de Broadway sont également adaptés pour l'Hexagone. En 2006, c'est le mythique Cabaret sur la scène des Folies Bergères qui a séduit le public. Depuis octobre 2007, un autre show a gagné le cœur des spectateurs : Le roi Lion. Le théâtre Mogador a accueilli 800 000 personnes au cours de 600 représentations ! Du coup, le spectacle repart pour une troisième saison exceptionnelle dès le 2 octobre.


Ça ne s'arrêtera donc jamais ?

L'attrait pour les spectacles musicaux ne ternit pas. La preuve en est avec la nouvelle création produite par Dove Attia et Albert Cohen, Mozart, l'opéra rock. Le show devrait être présenté au public dès septembre 2009 au Palais des Sports de Paris pour commencer et suscite déjà un grand intérêt autant de la part des médias que du public. Des blogs lancés par des internautes, fans des premiers singles diffusés à la radio et à la télé, pullulent sur la Toile. Serez-vous au rendez-vous donné par Mikelangelo Loconte, Solal, Claire Pérot ou encore Mélissa Mars qui composent cet incroyable casting ?

LES PHOTOS LIÉES (4)