Le -
modifié le -

Beyoncé, Madonna, Adele, Mariah Carey… Ces stars internationales venues filmer leurs clips à Paris

C'est bien connu, les stars étrangères raffolent quasiment toutes de la capitale française. Alors quand elles le peuvent, elles viennent s'y poser pour mettre en images quelques-uns de leurs tubes.

Beyoncé & Jay-Z – "APES**T"

L'image de Beyoncé et Jay-Z dans les couloirs du Louvre, posant face à la Joconde de Léonard de Vinci reste l'une des images de clip les plus marquantes de la décennie, au point que le musée lui-même a depuis mis en place un parcours spécial permettant de retrouver chacune des œuvres présentes dans le clip des Carters. Tourné en deux nuits, les 16 et 17 juin 2018, le clip nécessita la privatisation du Louvre pour une somme estimée à près de 40 000 euros. Une somme assez dérisoire en regard du carton que fut le clip, phénomène pop visionné plus de 40 millions de fois sur YouTube en à peine une semaine.

Adele – "Someone Like You"

Quoi de mieux que de se rendre dans la ville des amoureux pour tourner le clip d'une des plus célèbres chansons d'amour des années 2010 ? Adele l'a bien compris quand il s'est agi de mettre en images "Someone Like You", l'un des tubes qui fit de "21" l'un des cartons planétaires de la décennie. Filmée par le clippeur Jake Nava, Adele s'installe à Paris pour évoquer son chagrin d'amour. Présenté comme une longue balade le long des quais de la Seine, s'attardant notamment sur le pont Alexandre-III, le clip tourné en noir et blanc au petit matin dans un Paris désert permet de voir certains monuments emblématiques de la ville comme la tour Eiffel, la place de la Concorde ou le Grand Palais. Avec près d'un milliard et demi de visionnages depuis septembre 2011, nul doute que le monde entier a appris à connaître le chemin par cœur.

Madonna – "Justify My Love"

Jean-Baptiste Mondino, le photographe et réalisateur, met ici en scène les frasques sexuelles de Madonna dans les couloirs et les chambres du prestigieux palace Le Royal Monceau, dans un style en noir et blanc inspiré du classique de Jacques Demy "La baie des Anges" avec Jeanne Moreau. Avec son style tout en cuir et ses longs gants noirs, la chanteuse (qui partage le clip avec son compagnon de l'époque, Tony Ward) rend quant à elle un autre hommage à une icône du septième art : Charlotte Rampling dans "Portier de nuit" de Liliana Cavani. So sexy, so French !

Kylie Minogue – "Come Into My World"

Un des sommets de la carrière de Kylie Minogue, l'album "Fever", déferla comme un tsunami sur la fin d'année 2001, porté par deux tubes immédiats : "Can't Get You Out of My Head" et "Come Into My World". Pour le clip du second, la chanteuse fit appel à un autre spécialiste français du clip vidéo : Michel Gondry. Le réalisateur lui offre ici une proposition formelle époustouflante : filmé en une prise le 8 septembre 2002 sur un carrefour à l'entrée de Boulogne-Billancourt, le clip fait apparaître un double numérisé supplémentaire de Kylie Minogue et des figurants du clip à chaque fois que la chanteuse termine une des quatre boucles de son parcours. Véritable tour de force visuel et technique qui nécessita plus de deux semaines de préparation, le clip de "Come Into My World" est fréquemment cité parmi les meilleurs clips vidéo de la décennie 2000.

Mariah Carey – "Say Somethin'"

"Say Somethin'" emmène Mariah Carey dans Paris pour nous en montrer une autre facette : celle d'une capitale mondiale de la haute couture. Accompagnée de Pharrell Williams (au passage producteur de "The Emancipation of Mimi") et Snoop Dogg, Mariah Carey s'offre un périple glamour et bling-bling sur les Champs-Élysées filmé par le clippeur Paul Hunter : voitures de luxe, shopping dans les allées du magasin Louis Vuitton (qui fut privatisé pour le tournage du clip)… La star ne recule ici devant aucune extravagance, avec la flamboyance qu'on lui connaît.