Alain Bernard : devenir père a tout changé

Le - Par .

Nageur multimédaillé olympique, Alain Bernard revient sur son parcours de sportif de haut niveau dans un tout nouveau podcast signé Chérie FM. Mais il se confie aussi sur l’arrivée de sa petite fille Ava…

Dans le nouveau podcast Chérie FM Haut niveau, Alain Bernard se livre sur sa carrière au micro de la journaliste sportive Sandy Heribert. Il raconte notamment sa victoire au 100 mètres nage libre à Pékin, course mythique. “Devenir le premier Français champion olympique du 100 mètres nage libre, c'est un rêve qui s'est réalisé en 2008” s’exclame Alain Bernard au micro de Sandy Heribert. “Et c’est également la course la plus médiatique” rappelle-t-il. 

Le 14 août 2008 est une date qui restera gravée dans sa mémoire à jamais… Mais ce n’est pas la seule date qui a marqué la vie du champion, lui qui a quitté les bassins en 2012 après 20 ans de carrière. Le 27 juillet 2022 est une date tout aussi inoubliable pour l’ancien nageur. 

Alain Bernard : "on n'est rien sans ses adversaires"

Écouter

Je vivais pour moi, là je vis pour quelqu’un d’autre

Pour Alain Bernard qui a pris sa retraite sportive à 29 ans,  “il y a vraiment une vie d’avant et une vie d’après” dans la carrière de haut niveau. Et fonder une famille fait indéniablement partie des grands moments de sa vie d’après.

“C’est un vrai projet de vie”, raconte-t-il au micro de Sandy Heribert. Il a pris le temps de construire sa reconversion et de trouver la femme de sa vie pour se lancer dans cette nouvelle aventure familiale. 

Que ce soit dans le sport ou ailleurs, Alain Bernard serait heureux de voir un jour sa petite fille s’épanouir dans une passion. Mais sans pression ! Et en laissant Ava la plus libre possible. Le nageur n’a qu’un souhait : la soutenir dans tout ce qu’elle entreprendra. 

Pour découvrir les moments qui ont marqué son parcours hors du commun, écoutez le premier épisode du podcast Chérie FM Haut niveau sur le site et l’application Chérie FM ainsi que sur vos plateformes d’écoutes préférées.