Amel Bent : son amitié artistique avec Charles Aznavour

Le - Par .

Depuis ses débuts, Amel Bent ne cache pas son immense admiration pour Charles Aznavour. Elle a eu la chance de pouvoir construire une belle amitié avec son idole.

Bercée depuis l'enfance

Amel Bent a de la musique dans les oreilles depuis toute petite. À la maison, sa mère passe en boucle les chansons qu'elle aime. La première voix chantée que la jeune fille entend est celle de Charles Aznavour. En grandissant, elle écoute ses albums et se passionne pour la musique. Son rêve de devenir chanteuse est motivé par le fait de chanter avec Charles Aznavour un jour. Sa musique a bercé son enfance, elle a l'impression de le connaître, elle vit au rythme de ses textes, c'est un vrai modèle. Alors, lorsqu'elle perce dans la musique alors qu'elle n'a que 15 ans, c'est de lui qu'elle parle. Lors de son premier casting de la Nouvelle Star, elle chante "La Bohème", le titre emblématique du chanteur. Elle ne gagne pas le télé-crochet, mais ses performances lui suffisent à être repérée pour sortir son premier album. Mais sa toute première prestation reste dans les esprits. Toute l'émotion qu'elle met dans son interprétation en dit beaucoup sur l'admiration qu'elle porte à Charles Aznavour.

Une rencontre inattendue entre Amel Bent et Charles Aznavour

Après la sortie de son premier album, Amel Bent a une vraie place dans le paysage musical français : aussi, elle est invitée à l'Élysée, avec d'autres, pour parler des droits d'auteur quand elle se rend compte que derrière se trouve son idole. Le choc est tel qu'elle s'évanouit, mais reprend vite ses esprits pour profiter du moment et aller parler à celui qu'elle chérit depuis sa plus tendre enfance. Cette rencontre marque le début d'une véritable amitié artistique au cours de laquelle les deux artistes ont tissé des liens forts. De son côté, Charles Aznavour apprécie également la jeune chanteuse et le lui fait savoir. Il l'appelle un jour pour lui dire qu'il veut lui écrire une chanson, un nouveau choc pour Amel Bent qui vit là le plus beau jour de sa vie artistique. Cette chanson, "Je reste seule", est tellement chargée en émotions pour elle qu'elle n'arrive pas à la chanter sur scène. Quelques années plus tard, c'est Amel Bent qui écrit un titre dédié à Charles Aznavour, et elle lui interprète en petit comité, comme pour avoir son approbation. Ce moment de forte émotion pour eux deux a contribué à sceller un peu plus leur amitié, arrivant peu de temps avant la disparition du chanteur.

Des conseils et des points communs

Lors de leurs différentes rencontres ou conversations, Charles Aznavour fait figure de mentor pour Amel Bent et la dispense de nombreux conseils pour sa carrière. Avoir de la persévérance, rester soi-même et ne pas écouter ceux qui leur mettent des bâtons dans les roues sont les valeurs qu'il lui inculque. Ils ont pour point commun d'avoir tous les deux été critiqués sur leurs physiques à leurs débuts et d'avoir néanmoins continué à poursuivre leur rêve et l'avoir réalisé. Leur belle amitié est basée sur l'amour de la musique, mais aussi sur des expériences fortes partagées. À la disparition du monument de la chanson, Amel Bent ne cache pas son immense tristesse : plus qu'un ami, elle perd un membre de sa famille.

Lire aussi