Avec "Planet Sex", Cara Delevingne explore les questions de sexualité et de genre

Le - Par .

L'actrice et mannequin Cara Delevingne revient avec "Planet Sex" et donne de sa personne dans une série documentaire à vocation éducative expliquant différents rapports et manières d’aborder le sexe.

Cara Delevingne est bel et bien de retour sur le devant de la scène. Après une apparition à la Fashion Week de Paris pour le lancement de sa collection non-genrée en hommage à Karl Lagerfeld, l’actrice et mannequin britannique s’est rendu sur la Côte d’Azur, à Cannes, pour assister à la 38ème édition du Mipcom. Chaque année, les professionnels de la télévision et des médias s’y retrouvent pour échanger sur les nouvelles tendances du secteur et présenter les derniers contenus.

Sur le tapis rouge, Cara Delevingne est venue présenter "Planet Sex", une série en six épisodes attendue fin novembre sur la plateforme américaine Hulu et sur la BBC au Royaume-Uni. Un futur succès selon le co-producteur Simon Andrea, qui a déclaré que le documentaire avait déjà été vendu dans plus de 90 pays.

Une expérience bouleversante 

Très engagée sur les questions de sexualité, Cara Delevingne espère "ouvrir le dialogue" avec les jeunes auquel le programme semble s’adresser. "C'est l'un des sujets les plus fascinants du monde, ne parlons pas de la pluie et du beau temps ou de ce qu'on va faire le week-end, parlons de sexe", a-t-elle lancé. On y découvrira la britannique de 30 ans multipliant avec humour les rencontres et expériences - comme une prise de sang pendant un orgasme - à travers le monde, suivant six thèmes différents (sexualité féminine, genre, pornographie, monogamie et beauté).

Un voyage personnel pour cette porte-parole de la cause LGBTQ+ qui se revendique "100% queer". Aujourd’hui, "je m'accepte davantage telle que je suis", a-t-elle expliqué heureuse de la vocation éducative de son programme. "Femmes et hommes ont besoin de mieux connaître les ressorts du plaisir féminin", estime-t-elle, jugeant "complètement dingue qu'on ait marché sur la lune avant de cartographier le clitoris".