Benjamin Biolay: zoom sur l'album à succès "La Superbe"

Le - modifié le - Par .

Benjamin Biolay a déjà quatre albums à son actif et un public fidèle quand il sort "La Superbe". Cet album aux accents sud-américains raconte un moment de vie du chanteur.

Benjamin Biolay et son univers bien à lui

Artiste pluridisciplinaire, Benjamin Biolay compose pour les autres avant de proposer son propre univers et de raconter son histoire. Il s'inspire des musiques rock, folk et pop, et il mêle les instruments pour trouver la meilleure harmonie. Quand il compose pour les autres, il adapte ses créations à leur univers, mais quand il écrit pour lui, il raconte ses états d'âme, ses peines, ses amours et sa mélancolie. Ce sont cette sensibilité et le côté presque confidentiel qui créent le lien avec son public. Sa vie personnelle et amoureuse étant exposée, il est d'autant plus facile pour le public de se projeter sur des histoires racontées en chansons. Avec son cinquième album "La Superbe", Benjamin Biolay ne déroge pas à cette règle. Et c'est en 23 chansons dans un double album qu'il se livre, un nombre élevé de titres qui lui permettent de proposer des styles variés, tant dans le ton que dans l'ambiance musicale. Avec l'album "La Superbe", à la fois pop, électro et intime, Benjamin Biolay traverse presque toute une vie.

L'Argentine en toile de fond

Benjamin Biolay a toujours été attiré par l'Amérique du Sud et par l'Argentine en particulier. Le football et Maradona n'y sont pas étrangers, mais ce sont surtout la culture et l'ambiance générale qui lui plaisent et qui l'inspirent. Il y passe du temps avant et pendant la conception de l'album "La Superbe". Le chanteur y a d'ailleurs découvert une grande communauté de fans qu'il n'imaginait pas. La tristesse des airs de tango, la joie des Argentins malgré les conditions de vie très dures, il met tout ça dans certaines des chansons de son album. Néanmoins, il ne se contente pas de mettre des sons latinos sur ses textes. Dans le titre "Buenos Aires", ce sont des notes électros qui magnifient la culture sud-américaine. Dans cet album, Benjamin Biolay déconstruit pour construire, et bouscule les codes de la musique française.

Comme un journal intime pour Benjamin Biolay

Les 23 chansons s'écoutent comme un récit de vie et un concentré de confessions d'un homme qui passe par tous les états. Les musiques et les textes vont de la déprime à la frénésie en passant par la sensualité. Côté musique, Benjamin Biolay alterne ou mélange le violon, les cuivres, le piano intime, la pop, le jazz et l'électro. Côté chant, il a parfois le débit du hip-hop sans pour autant abandonner sa voix de crooner teintée de mélancolie. Il signe également un duo avec Jeanne Cherhal, "Brandt Rhapsodie", qui sonne comme un slam entre les deux membres d'un couple qui s'aiment, puis qui s'éloignent et se séparent. L'album contient assez de styles pour contenter tous les publics. Chansons festives, airs de Serge Gainsbourg ou Alain Bashung, Benjamin Biolay signe là un opus des plus complets qui soit, et ce à tous les niveaux. Les textes ont leur importance dans la compréhension du message de l'artiste, les doubles sens étant comme à son habitude très présents. L'album "La Superbe" reçoit un accueil critique excellent et est couronné d'un disque d'or.

Lire aussi