Christophe Maé : ses meilleurs moments avec la troupe des Enfoirés

Le - Par .

Depuis son arrivée dans la troupe des Restos du Cœur en 2008, le chanteur s'est imposé comme un des piliers de la nouvelle génération, avec quelques coups d'éclat en prime.

Mister Restos : Le baptême du feu (2008)

En 2008, Christophe Maé sort de sa première tournée nationale qui se solde par un triomphe public, après le carton dans les bacs de son premier album "Mon Paradis" (1,6 million d'exemplaires). C'est donc assez logiquement que les Enfoirés pensent à lui pour intégrer la troupe cette année-là. Le début d'une longue aventure à laquelle le chanteur a pris part sans discontinuer depuis, à l'exception des éditions 2015 et 2019. Et, pour sa première participation, le chanteur est plutôt bien gâté, en prenant part à quatre chansons, dont trois font partie des célèbres medleys dont la troupe a le secret. C'est le premier d'entre eux qui laissera probablement le plus grand souvenir : juste après avoir repris "Argent trop cher" de Téléphone en compagnie (royale) de Céline Dion, Pascal Obispo et Jenifer, Christophe Maé prend part à l'élection sur scène de Mister Restos 2008, un concours de beauté improvisé où il affronte en chansons le gratin de la chanson française : Patrick Bruel, Jean-Jacques Goldman et Francis Cabrel. Une forme d'adoubement sur scène pour le jeune chanteur.

Première reprise sur scène : la consécration (2009)

Intégrer la troupe des Enfoirés, c'est un honneur. Voir l'un de ses titres repris sur scène par la troupe, c'en est un autre. L'année suivant ses débuts, pour sa deuxième participation, Christophe Maé reçoit donc l'honneur de voir "On s'attache", le plus grand succès de "Mon Paradis", repris par Tina Arena, Pascal Obispo, Patrick Bruel, Jean-Louis Aubert et Michèle Laroque. Et, comme un honneur peut en cacher un autre, le titre est en fait associé dans un diptyque avec... "Aimer vivre" de Johnny Hallyday.

La chanson du Bénévole : Maé chante Goldman (2014)

Chaque édition des Enfoirés est construite autour de deux invariables : la célèbre "Chanson des Restos" qui clôt chaque édition, et un hymne qui, lui, change chaque année. Jusqu'en 2012, il s'agissait d'une reprise d'un titre existant, mais, depuis, la troupe lui préfère une composition originale, régulièrement signée Jean-Jacques Goldman. En 2014, c'est "La Chanson du Bénévole" qui voit le jour pour l'occasion. Et Christophe Maé fait partie ce soir-là des Enfoirés qui ont l'honneur de l'interpréter sur scène avec M.Pokora, Marc Lavoine, Tal, Patrick Bruel et Tina Arena. Un signe de l'importance qu'a pris au fil des années le chanteur au sein des Enfoirés.

L'hommage à son ami Johnny (2018)

Le spectacle de l'année 2018, sous-titré "Musique !", est marqué par l'hommage des Enfoirés à plusieurs artistes majeurs disparus au cours de l'année précédente : France Gall, Charles Aznavour, mais aussi Johnny Hallyday, l'un des Enfoirés "originaux" qui ont pris part au tout premier concert de la troupe en 1989. Pour Christophe Maé, c'est un moment très spécial, lui qui partage une relation particulière avec le rockeur : Johnny lui avait offert la première partie de son concert événement au Stade de France et sa tournée "Tour 66" en 2007, avant que l'interprète d'"On s'attache" ne lui rende la pareille en lui écrivant le morceau "Étreintes fatales" l'année d'après, pour l'album "Ça ne finira jamais". C'est donc tout naturellement que le chanteur fait partie intégrante de l'hommage des Enfoirés à l'idole des jeunes : en compagnie de Jean-Louis Aubert, Zazie et Jenifer, il reprend l'un des plus grands succès de Johnny sur scène, "Sang pour Sang".

Lire aussi