Comment Billie Eilish a surmonté sa peur du monde extérieur

Le - modifié le - Par .

La chanteuse a confié au micro de la radio australienne "Fitzy and Wippa" avoir eu peur de sortir dans la rue et d’être confrontée au monde extérieur pendant un long moment.

Depuis le déconfinement, c'est une expression que l'on lit un peu partout : le syndrome de la cabane. Beaucoup éprouvent une certaine angoisse à l’idée de mettre un pied dehors et les stars ne font pas exception. Billie Eilish racontait ce mercredi au micro de la radio australienne Fizz and Wippa que, depuis l’épidémie de Covid, elle paniquait à l’idée de sortir : "J’avais l’habitude de sortir, d’aimer me promener et faire des choses. Je ne le fais presque plus". Et la célébrité n’arrangeant rien. En tournée "j’avais peur de sortir parce que j’étais inquiète qu’il arrive quelque chose", poursuit-elle. "Aujourd’hui, je suis beaucoup plus à l’aise avec ce sujet."

Pour surmonter ce syndrome, l’interprète de "Bad Guy" confie la solution qui l’a aidée. Elle passe par l’apprentissage de la confiance en soi, l’accompagnement et les exercices de détente. Le déclic a eu lieu loin de son environnement habituel. "Nous étions en Nouvelle-Zélande et nous sommes allés faire une balade à vélo... Je sors de plus en plus depuis", explique Billie Eilish. Depuis, la chanteuse de 20 ans multiplie les ballades en contact avec la faune et la flore. Pas de changement en revanche du côté musical, la chanteuse américaine poursuit sa tournée en Australie jusqu’à la fin du mois de septembre.

Lire aussi

Lire aussi

Lire aussi