"In My Arms" : dans les coulisses de la rencontre entre Kylie Minogue et Calvin Harris

Le - modifié le - Par .

Avant de devenir le faiseur de succès d'une génération, le producteur et DJ écossais a pu connaître l'un de ses premiers succès aux côtés de Kylie Minogue, qui l'a lancé dans le grand bain.

Les débuts d'un producteur star

Révélé à l'époque de ses premières mixtapes sur MySpace dans le courant des années 2000, Calvin Harris est encore un simple espoir de la musique électronique lorsqu'il crée avec Kylie Minogue le morceau "In My Arms" en 2007. L'année d'avant, le jeune Écossais d'alors 22 ans sortait son premier album, "I Created Disco". L'album connaît un joli succès avec plus de 200 000 exemplaires écoulés alors que le DJ fait déjà l'étalage de son talent pour composer des rythmes entêtants qui feront le bonheur des télés et des radios, à l'image de son premier hit, "Acceptable in the 80s". À la même époque, Kylie Minogue est dans une situation très différente. Superstar planétaire depuis le carton de "The Loco-Motion" en 1987, l'Australienne traverse une période compliquée, marquée par son combat contre un cancer du sein, dont le traitement l'éloigne de la scène et de sa passion durant toute l'année 2006. Au moment de préparer l'album de son "comeback", "X", son dixième album studio, la star s'entoure de son producteur fétiche de l'époque Guy Chambers, mais aussi de nouveaux venus. Séduite par le style développé par Calvin Harris, elle l'invite alors à composer deux morceaux pour l'album à venir : "Heart Beats Rock" et surtout "In My Arms".

Une collaboration explosive

Alors que le premier single extrait de "X" sera "2 Hearts", une reprise très sensuelle en mode cabaret d'un morceau créé par le duo Kish Mauve, "In My Arms" s'avérera radicalement opposé dans l'esprit. Boostée par l'expertise de Calvin Harris dans la veine électro, la star élabore avec lui un morceau calibré pour les dancefloors, un titre synth-pop aux forts accents dance. Le morceau est d'ailleurs à l'image de son clip, un ballet survitaminé aux couleurs fluo et rétro qui explosent à l'écran, filmé par l'une des papesses du clip musical de cette génération, Melina Matsoukas (collaboratrice de longue date de Beyoncé et Rihanna). Très marqué par l'esthétique camp, sous-culture des mouvements homosexuels dans les années 70, "In My Arms" est d'ailleurs pour la chanteuse un véritable appel du pied à la communauté gay, dont elle est devenue au cours de sa carrière une icône : "Ce morceau, c'est comme voir 500 hommes danser torse nu", déclarait-elle à l'époque à propos du titre pour le magazine NME.

Une rencontre qui fait des étincelles

De son côté, Calvin Harris dira de cette rencontre artistique au magazine Mixmag qu'elle fut "surréaliste, mais fun", bien qu'il ait eu "besoin de plusieurs verres avant de la rencontrer". Paradoxalement, "In My Arms" sortira sous forme de single dans certains pays comme la France et l'Allemagne (en février 2008) avant qu'il ne sorte en Angleterre (en mai 2008), et surtout aux États-Unis, où le titre ne paraît qu'en juillet 2009. Cela n'empêchera pas le morceau de connaître le succès un peu partout, atteignant la dixième place des charts dans l'Hexagone et aussi en Grande-Bretagne. Et preuve que la popularité du morceau n'a pas déclinée depuis, le clip de"In My Arms" est encore aujourd'hui l'un des plus visionnés de la chanteuse, avec plus de 24 millions de vues.

Redécouvrez "In My Harms" de Kylie Minogue et Calvin Harris :

Lire aussi