Le -
modifié le -

Jean-Jacques Goldman : ces tubes qu'il a offerts à d'autres chanteurs

Si Johnny Hallyday et Céline Dion ont été les deux chanteurs fétiches de l'auteur-compositeur préféré des Français, nombreux sont ceux à avoir bénéficié de sa plume si demandée.

© ©Eric CATARINA / Getty Images

"Pour que tu m'aimes encore"

Céline Dion est l'artiste fétiche de Jean-Jacques Goldman, qui a composé pour elle une trentaine de chansons. C'est surtout à lui que l'on doit l'un de ses plus grands succès : "Pour que tu m'aimes encore". Le morceau reste douze semaines en tête des ventes, et s'écoulera à plus de 1 750 000 exemplaires, ce qui en fait le plus grand succès de l'année 1995.

"Je te promets"

Jean-Jacques Goldman a composé douze chansons pour Johnny Hallyday, dont celles de "Gang" en 1986. C'est sur cet album que l'on retrouve "L'Envie", "Laura" et surtout "Je te promets", le plus gros succès de la décennie pour le rockeur star, qui s'écoulera à plus de 400 000 exemplaires. À la mort de Johnny le 5 décembre 2017, le morceau retrouvera la tête des ventes de singles à titre posthume.

"J'en rêve encore"

Après le succès de "Sur la route" en 1994, Gérald De Palmas connaît un passage à vide suite à l'échec des "Lois de la nature" trois ans après. En manque d'inspiration, il demande à Goldman de lui écrire une chanson. Ce sera finalement "J'en rêve encore", qui devait au départ s'appeler "Time for Lover". Le morceau connaît un énorme succès, et l'album "Marcher dans le sable" se vendra à plus d'un million d'exemplaires.

"Il me dit que je suis belle"

Patricia Kaas doit aussi à Goldman un de ses plus grands succès, "Il me dit que je suis belle", écrit sous le pseudonyme de Sam Brewski (qu'il utilisera aussi pour écrire pour Florent Pagny, Roch Voisine ou Philippe Lavil), en référence à ses origines juives. Restée huit semaines dans les dix meilleures ventes de singles, la chanson connaît un grand succès en Allemagne, au Japon et en Russie.