Justin Timberlake : l’histoire de ses succès avec son producteur Timbaland

Le - modifié le - Par .

Dans l'ombre de la carrière météorique de Justin Timberlake, il y a un producteur qui a réussi lui aussi à se faire un nom au fil des ans et des hits planétaires : Timbaland.

Le pied à l'étrier

Si "Justified", le premier album solo de Justin Timberlake sorti en 2002, porte la patte de Pharrell Williams et de son duo The Neptunes, un autre nom a œuvré pour façonner les débuts R&B du chanteur : Timbaland. Rappeur, DJ, songwriter mais surtout producteur, Timothy Mosley de son vrai nom s'est fait connaître à la fin de la décennie comme l'un des futurs grands no ams de la scène R&B en produisant quelques grands succès pour Aaliyah et Missy Elliott.

Et si le premier single de la carrière de Timberlake, "Like I Love You", est estampillé Pharrell, son premier grand hit, lui, est bel et bien produit par Timbaland, qui l'a co-écrit avec Timberlake. Bingo : le titre "Cry Me a River" né d'une dispute entre le chanteur et sa compagne de l'époque, Britney Spears, est unanimement salué par la critique comme le morceau phare de "Justified". Auréolé d'un Grammy Award de la Meilleure performance vocale, le titre s'écoule à plus de 1,2 million d'exemplaires rien qu'aux États-Unis et a depuis intégré le prestigieux classement des 500 meilleures chansons de tous les temps du magazine Rolling Stone.

L'homme derrière les grands succès

Le coup de foudre artistique est immédiat entre les deux hommes et va se poursuivre tout au long de la carrière musicale de Justin Timberlake. Car si Timberlake s'impose progressivement comme l'un des artistes R&B de sa génération, il le doit au travail d'orfèvre de Mosley, et ce à tous les échelons de la production. Il produit, co-écrit certains morceaux, joue les instrumentistes en studio et pose sa voix en arrière-plan sur nombre de ses succès. Les chœurs de "What Goes Around Comes Around", les beatbox de "My Love", les "Yeah!" de "SexyBack", on les doit tous à Timbaland.

Indissociable du succès de son artiste vedette, Timbaland l'aide à mettre en boîte l'un des albums les plus iconiques des années 2000, "FutureSex/LoveSounds". Melting-pot d'influences musicales allant de la pop au funk en passant par la trance, l'album explose les compteurs avec plus de 10 millions de disques vendus dans le monde et une tournée parmi les plus lucratives de la décennie. Justin Timberlake est sur le toit du monde, et Timbaland à côté de lui travaille désormais avec les plus grandes stars de l'époque, de Madonna à Shakira en passant par Rihanna.

Un ami et un producteur fidèle

Courtisé par Hollywood, Justin Timberlake délaisse un temps les studios, préférant se concentrer sur sa carrière au cinéma. Il faudra attendre l'été 2012 pour qu'il revienne à ses premières amours. L'idée d'enregistrer un nouvel album le démange et, encore une fois, pas question de ne pas faire appel à son ami de toujours, Timbaland. Surtout qu'à l'époque le planning de la star est bien chargé : alors que les préparatifs de son mariage avec Jessica Biel font les choux gras de la presse people, il est également retenu par un engagement sur le tournage d'un film, "Players", avec Ben Affleck.

Il n'a en réalité que quatre semaines pour enregistrer ce qui deviendra "The 20/20 Experience", son troisième album studio, et seul Timbaland parvient à l'aider à tenir ces délais. Comme l'explique à l'époque son agent Johnny Wright au magazine Billboard, la relation artistique entre les deux hommes est essentielle au succès de leur recette : "Leur relation est comme celle de deux frères. Ils sont si à l'aise l'un avec l'autre, pas seulement comme des amis musicaux, mais des amis tout court, qu'ils peuvent tout accomplir en très peu de temps. Sans ce film, on aurait même pu sortir l'album plus tôt". Cette fidélité ne s'est pas démentie depuis, Timbaland étant aux manettes de tous les albums de Timberlake jusqu'à "Man of the Woods" en 2018.

Lire aussi