L'histoire du tube "You Say" de Lauren Daigle

Le - Par .

Imprégnée de spiritualité, cette chanson qui a battu des records a permis au monde de découvrir une nouvelle grande voix.

Un morceau imprégné de foi chrétienne

Écouter attentivement les paroles de "You Say" ne laisse pas de place au doute : la ballade de Lauren Daigle ne parle d'amour mais aussi de croyance et de dévotion envers Dieu. Le morceau appartient en effet au courant de la folk chrétienne, un genre assez méconnu en France, mais très populaire aux États-Unis, notamment au sein des populations évangélistes et protestantes du sud du pays. Conçue par Daigle, Paul Mabury et Jason Ingram comme une forme de prière musicale, "You Say" se définit selon la chanteuse comme une volonté d'exprimer sa véritable identité et d'affirmer sa foi dans sa version la plus pure. Dans une interview pour le prestigieux magazine Billboard, elle décrit l'ambition de sa chanson de la sorte : "Je veux que ce morceau soit un morceau de joie et d'espoir, et que les gens ressentent ce qu'ils ressentaient quand ils étaient enfants. En enregistrant ce disque, j'ai dû me replonger dans celle que j'étais étant enfant".

Lauren Daigle, une nouvelle Adele ?

Mais si le contenu du morceau ou la présence d'un chœur digne des meilleurs gospels l'affilient à la folk ou à la pop religieuse, il ne faut pas simplement l'y réduire puisque le morceau est en réalité ce que l'industrie musicale appelle un "crossover", à savoir le mariage de deux genres musicaux distincts permettant généralement à un artiste de "décloisonner" son public. Car à l'entendre, "You Say" est également une ballade pop où la voix de la chanteuse se déploie avec puissance non sans rappeler l'interprète de "Someone Like You", influence revendiquée de Lauren Daigle avec laquelle elle partage un timbre de voix très proche. "Je me souviens de la fois où j'ai entendu Adele pour la première fois", confie-t-elle au magazine People dans une interview en 2018. "Je me suis dit : Wow, voilà quelqu'un avec une voix rauque comme la mienne, je suis sûre que je peux m'en inspirer !".

Lire aussi