Le -
modifié le -

Lady Gaga, Rihanna, Jennifer Lopez... : Ces chanteuses américaines à qui le cinéma a fait confiance

Nombreuses sont les stars de la pop américaine à avoir tenté l'aventure au cinéma, que ce soit comme parenthèse ou comme véritable deuxième carrière. Zoom sur certaines d'entre elles.

© Getty Images - Photomontage

Lady Gaga

Parmi les stars de sa génération, elle est peut-être celle qui a décroché le plus gros rôle de toutes. Par son jeu de scène flamboyant et son approche très visuelle de son œuvre (notamment sa fascination pour les performances d'art contemporain), Lady Gaga était destinée à faire le grand saut vers le septième art. Cela passe dans un premier temps par quelques seconds rôles, comme dans "Machete Kills" de Robert Rodriguez, où elle incarne La Chameleon, une des identités d'un tueur à gages protéiforme joué par quatre acteurs différents. Son heure de gloire cinématographique arrive cependant en 2018 grâce à Bradley Cooper : pour son premier film, il l'invite à partager l'affiche de son remake d'"Une étoile est née" dans un rôle déjà joué par deux modèles de la Gaga, Judy Garland et Barbra Streisand. Dans "A Star Is Born", elle surprend la critique par sa performance sobre et sans artifice qui porte à bras-le-corps le film. Le film est un immense succès public avec près de deux millions d'entrées en France. La chanteuse décroche même une pluie de récompenses, entre autres pour le titre-phare du film "Shallow".

Madonna

Autre diva pop à avoir réussi la transition, la Madone compte à son actif près d'une trentaine de rôles depuis le tout premier, le confidentiel "A Certain Sacrifice" en 1985. La chanteuse avait à l'époque tenté d'interdire la sortie de ce film tourné juste avant qu'elle ne devienne célèbre grâce à "Like A Virgin". Depuis, elle s'est fait remarquer dans des rôles plus populaires comme dans "Recherche Susan désespérément" aux côtés de Rosanna Arquette, "Dick Tracy" de Warren Beatty ou encore la comédie sportive "Une équipe hors du commun". Mais son plus grand fait d'armes sur grand écran reste sans doute "Evita". Dans ce film d'Alan Parker (réalisateur de "Midnight Express" et "Mississippi Burning") adapté d'une comédie musicale de Broadway, elle incarne Eva Perón, sulfureuse vice-présidente d'Argentine décédée brutalement à 33 ans. Gros succès public et critique, il permet aussi à Madonna de cartonner dans les charts avec sa version de "Don't Cry For Me Argentina".

Jennifer Lopez

La bomba portoricaine a la comédie dans le sang. J-Lo a d'ailleurs débuté au cinéma bien avant de se lancer dans la chanson puisque son premier rôle remonte à 1986 avec le film "My Little Girl" alors qu'elle n'avait que 17 ans. Elle a depuis joué dans près d'une quarantaine de films (ainsi qu'une dizaine de séries/téléfilms), d'abord comme second rôle comme dans "Money Train" ou "Jack". Elle connaît d'ailleurs quelques très beaux succès en salles à la fin des années 90 avec le film d'horreur "Anaconda" ou aux côtés de George Clooney dans "Hors d'atteinte". Dans le courant de la décennie suivante, elle se transforme en reine de la comédie romantique avec "Un mariage trop parfait", "Coup de foudre à Manhattan", "Shall We Dance?" ou encore "Sa mère ou moi". Malgré quelques succès comme "Un voisin trop parfait" en 2015, elle se fait plus rare au cinéma ces dernières années. Récemment, elle a également obtenu le premier rôle de la comédie "Seconde chance". 

Rihanna

RiRi et le cinéma, en voilà une histoire courte mouvementée. Au vu de la popularité de la chanteuse barbadienne, il était évident qu'un rapprochement avec Hollywood était inévitable. Celui-ci intervint dans le blockbuster d'action "Battleship" de Peter Berg, adapté de l'univers des batailles navales. À cette occasion, elle fait équipe à l'écran avec Liam Neeson, Taylor Kitsch et Alexander Skarsgard. Elle enchaîne par la suite avec un petit rôle dans une nouvelle adaptation de la comédie musicale "Annie" et surtout le space opera de Luc Besson "Valérian et la cité des Mille Planètes". Elle arrive également à tirer son épingle du jeu le temps d'un caméo hilarant dans la comédie "C'est la fin" de Seth Rogen et Evan Goldberg en 2013. Et son plus grand succès en salles arrivera cinq ans plus tard, lorsqu'elle intègre le gang de braqueuses 100% féminin d'"Ocean's Eight", spin-off de la trilogie culte de Steven Soderbergh.

Britney Spears et Mariah Carey

Deux stars, deux carrières bien différentes, mais un point commun relie les deux divas pop: une filmographie construite autour de multiples caméos (souvent dans leurs propres rôles) et d'un film produit rien que pour elles. Pour Britney Spears, ce fut Crossroads en 2002, dans lequel elle partage l'affiche avec Zoe Saldana ("Les Gardiens de la Galaxie") et Taryn Manning ("Orange Is The New Black"), et scénarisé par Shonda Rhimes, la maman de "Grey's Anatomy". Le film est un succès modeste et reste aujourd'hui le seul vrai premier rôle de la chanteuse au cinéma. Pour Mariah Carey, ce fut "Glitter", réalisé par l'acteur Vondie Curtis-Hall en 2001. La diva attendra huit ans pour réaliser un come-back éclatant sur grand écran avec "Precious" de Lee Daniels. Dans un rôle d'assistante sociale à total contre-emploi (elle apparaît non maquillée à l'écran), elle bluffe la critique cinéma et remporte même quelques prix pour son interprétation.