" Le Chanteur " : la chanson qui a fait de Daniel Balavoine une star

Le - Par .

On connaît Daniel Balavoine pour ses titres mythiques comme "L’Aziza" ou "Mon fils, ma bataille". Or, c’est "Le Chanteur" qui a permis à Balavoine de voir sa carrière s’envoler !

"Le Chanteur" : et avant ?

"Le Chanteur" est sorti en 1978. Or, Daniel Balavoine a dû surmonter de nombreux obstacles avant de pouvoir publier ce titre qui a changé sa vie. Les six années qui ont précédé la sortie de ce morceau peuvent être considérées comme des "années galères" pour cet auteur-compositeur. Son premier 33 tours, intitulé "De vous à elle en passant par moi", sort en 1975. Or, le succès n’est pas au rendez-vous et seuls 5 000 exemplaires sont vendus. En 1982, Daniel Balavoine confiera que "c’était un album léger" et que "les sujets traités n’avaient aucun intérêt" ! Un nouvel album sort en 1977 : "Les Aventures de Simon et Gunther…" se vend à 20 000 exemplaires. Un tournant intervient en 1977 : Michel Berger, qui termine l’écriture de "Starmania", un opéra rock, cherche activement le chanteur qui interprétera le rôle de Johnny Rockfort. C’est alors qu’il visionne une performance de Daniel Balavoine à la télévision et l’embauche ! Les deux hommes deviennent de grands amis.

Sortie du titre "Le Chanteur" en 1978

L’album studio de "Starmania" sort en octobre 1978. Daniel Balavoine interprète trois titres : "Quand on arrive en ville", "Banlieue nord" et l’incontournable "SOS d’un terrien en détresse". Le succès est immense : plus de deux millions d’exemplaires sont vendus ! En parallèle, l’auteur-compositeur-interprète enregistre son troisième album intitulé "Le Chanteur". Sa chanson du même nom reçoit un accueil très positif du grand public qui s’arrache 500 000 copies ! Ce titre reste l’un des plus connus de Daniel Balavoine qui a reçu un disque d’Or pour les ventes de son single. Non autobiographique, le morceau relate les débuts de la carrière d’un jeune artiste qui rêve de gloire. Or, sa réussite est éphémère et se voit suivie d’une ringardisation et d’un oubli.

Une chanson qui a servi de tremplin à Daniel Balavoine

Daniel Balavoine devient une véritable vedette à la suite de la sortie de cette chanson. Il poursuit sa carrière en jouant Johnny Rockfort dans "Starmania" au Palais des congrès de Paris au printemps 1979. Peu après, un nouvel album sort en octobre 1979 : il porte le nom "Face amour/Face amère". Le plébiscite continue pour le jeune artiste : au total, plus de 130 000 exemplaires se sont écoulés. Les fans du chanteur apprécient les mélodies épurées de cet album pop et soft rock. La critique salue également la qualité du travail de Daniel Balavoine qui se voit remettre le prix Raoul-Breton : cette récompense vise à encourager le travail d’un auteur ou d’un compositeur. En novembre 1979, Daniel Balavoine donne son premier concert seul, qui se déroule au théâtre Sébastopol de Lille.

Redécouvrez "Le chanteur" de Daniel Balavoine :

Lire aussi