Le -
modifié le -

Le saviez-vous ? David Hallyday a joué au cinéma !

S'il n'a pas connu le même succès que son célèbre père, David Hallyday s'est lui aussi essayé au septième art, le temps de quelques apparitions.

© ©Frédéric Meylan / Getty Images

"He's My Girl"

Vous ne connaissez sans doute ni le film ni sa réalisatrice Gabrielle Beaumont (une Anglaise plutôt spécialisée dans les séries télévisées), mais "He's My Girl" est le premier rôle au cinéma de David Hallyday, en 1987. Il y incarne Bryan, un chanteur dont le manager se fait passer pour une femme pour qu'ils puissent prendre part à un concours musical réservé aux couples.

"Grosse Fatigue"

Comédie satirique jouant sur les affres de la célébrité avec énormément de second degré, "Grosse fatigue" est une drôle de comédie signée Michel Blanc, dans lequel l'interprète de "Ma dernière lettre" incarne une version fictive de lui-même. De nombreuses autres stars acceptent de se prêter à ce petit jeu (Carole Bouquet, Philippe Noiret, Josiane Balasko...), dont David Hallyday, qui apparaît le temps d'un petit caméo.

"Hunger Games : La Révolte partie 2"

David Hallyday apparaît bien à l'écran dans la célèbre saga de films pour ados "Hunger Games". Son apparition dans le dernier volet de la franchise, "La Révolte, partie 2" est fugace, mais reconnaissable puisqu'il joue un garde de sécurité qui empêche la jeune Katniss incarnée par Jennifer Lawrence de rentrer dans une serre de haute sécurité. Une figuration due au fait que la scène en question ainsi que d'autres ont été tournées en France.

"La Planète au trésor"

Son plus grand rôle au cinéma, David Hallyday l'a en réalité connu sans pourtant qu'on le voie apparaître à l'écran une seule seconde. C'est en effet en tant que doubleur qu'il s'est illustré an prêtant sa voix à celle de Jim Hawkins, le personnage principal de "La Planète au trésor". Pour cette relecture de "L'Île au trésor" de Stevenson réalisée par les studios Disney, il prend la place de Joseph Gordon-Levitt, qui doublait le héros dans la version originale.