Love story : retour sur l'histoire d'amour de Céline Dion et René Angélil

Le - Par .

Ils ont toujours été inséparables : elle sous le feu des projecteurs, lui dans l'ombre. Céline Dion et son mari René, c'est l'histoire d'un couple qui s'est hissé au sommet, main dans la main.

Retour sur l'histoire d'amour de Céline Dion et René Angélil

Un bien heureux hasard

Céline Dion a toujours baigné dans la musique, à laquelle sa famille l'a initiée dès son plus jeune âge dans la ville de Charlemagne, en banlieue de Montréal. À douze ans, elle écrit sa première chanson avec l'aide de sa mère Thérèse et de son frère Jacques, chanson qui deviendra son premier single, "Ce n'était qu'un rêve". Elle enregistre chez elle une version de la chanson, que l'un de ses autres frères, Michel, envoie à un imprésario du nom de René Angélil. Son nom, il l'avait découvert au dos de la pochette d'un des disques de la maison, un disque de Ginette Reno, l'idole de la famille Dion. Ce qui ressemble à un coup de poker un peu ambitieux sera en réalité un sacré coup de pouce du destin. Car au moment où il reçoit la maquette de cette inconnue du nom de Céline Dion, René Angélil n'est plus l'imprésario de Ginette Reno. Pire, il envisage d'arrêter sa carrière dans la musique pour se consacrer au droit. Cela dit, de là à représenter une jeune adolescente de douze ans, il y a un fossé que René décide dans un premier temps de ne pas franchir. Il faudra plusieurs mois, et l'insistance de toute la famille Dion, pour que René accepte de rencontrer pour la première fois Céline en février 1981. Dans son bureau, elle interprète devant lui "Ce n'était qu'un rêve", avec un simple crayon en guise de micro. Le coup de foudre, artistique d'abord, est immédiat.

René Angélil : du mentor à l'amant

Pour financer ses deux premiers albums, René Angélil va jusqu'à hypothéquer sa maison. C'est lui qui organise ses premiers plateaux télé dès l'été 1981, et qui lui présente celui qui deviendra son premier parolier, Eddy Marnay, auteur de plusieurs milliers de chansons pour des artistes aussi prestigieux qu'Édith Piaf, Juliette Gréco, Henri Salvador ou Dalida. La relation entre la chanteuse et son imprésario va progressivement évoluer alors que Céline Dion approche de sa majorité. Il faut savoir également qu'au début de sa carrière, René est encore marié à sa seconde épouse, une autre chanteuse, Anne Renée, avec laquelle il est père de deux enfants. Le couple divorce en 1985 et Céline, qui fête ses 18 ans l'année suivante, commence à se rapprocher de son imprésario. Une relation d'abord vue d'un mauvais œil par le clan Dion, qui prendra véritablement forme un soir d'avril 1988. Ce soir-là, Céline Dion connaît l'un des plus grands moments de sa jeune carrière : sous les couleurs de la Suisse, elle remporte le concours de l'Eurovision avec sa chanson "Ne partez pas sans moi". C'est ce soir-là, alors que tous deux se remettent de leurs émotions, que Céline Dion et René Angélil échangent leur premier baiser.

Lire aussi

Un mariage de conte de fées

Leur relation restera secrète pendant cinq ans, seuls leurs plus proches intimes étant au courant de leur amour naissant. Il faut dire qu'à l'époque, le couple travaille d'arrache-pied pour que Céline Dion, déjà superstar de la francophonie, soit également reconnue du public américain. Son premier album "Unison", mais surtout sa participation à la bande-son du classique Disney "La Belle et la Bête" lui permettent de percer aux États-Unis, jusqu'à la sortie de son troisième album en anglais, "The Colour of My Love" en 1993. C'est au cours de la tournée promotionnelle de l'album que Céline Dion et René Angélil décident d'officialiser leur relation aux yeux du monde entier. Une décision mûrement réfléchie par la couple qui s'apprête déjà en réalité à passer à l'étape suivante. Le 17 décembre 1994, au cœur de la basilique Notre-Dame de Montréal, devant plus de 500 invités, Céline Dion épouse René Angélil au cours d'une cérémonie fastueuse et historique, à l'image de la robe de la mariée, avec sa traîne de 6 mètres de long et sa tiare de trois kilos sertie de plus de 2.000 diamants. Ce mariage est digne des plus belles princesses de conte, c'était aussi le reflet de l'aura qu'avait pris la star qui connaît à cette époque ses grandes heures de gloire.

Fidèle jusqu'au dernier jour

La fin des années 90 est marquée par deux grands bonheurs pour le couple. En 1999, Céline Dion met sa carrière entre parenthèses pour prendre le temps de s'occuper de son foyer. Le 5 janvier 2000, le couple renouvelle ses vœux de mariage pour une deuxième union, célébrée dans la deuxième maison de la chanteuse, le Caesars Palace de Las Vegas où elle établit résidence (sur une idée de René). Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, le couple annonce peu de temps après la grossesse de Céline Dion. Elle accouche le 25 janvier 2001 dans un hôpital de Palm Beach en Floride, d'un petit garçon, René-Charles. Mais cette période idyllique est marquée aussi par les premiers soucis de santé de René. Car si Céline Dion met sa carrière en pause en 1999, c'est aussi pour s'occuper de son mari, qui vient d'être diagnostiqué d'un cancer de la gorge. Si l'agent s'en remet, ce cancer deviendra une épée de Damoclès au-dessus du couple. La décennie suivante verra la chanteuse continuer à battre tous les records de ventes de disques, et accueillir deux autres enfants le 23 octobre 2010 : des jumeaux, Nelson et Eddy. Si la petite famille s'agrandit, elle se retrouve à nouveau plongée dans les épreuves peu de temps après. Fin 2013, les médecins diagnostiquent une récidive du cancer de René, beaucoup plus grave cette fois-ci. Si la chanteuse tient bon dans la difficulté, elle décide finalement de suspendre tous ses engagements artistiques à l'été 2014 pour prendre soin de son époux. La maladie finira par emporter René Angélil le 14 janvier 2016, deux jours avant son soixante-quatorzième anniversaire. Dévastée par la perte de son époux, Céline Dion doit affronter un autre drame : à peine deux jours plus tard, la star perd également son frère Daniel, lui aussi touché par un cancer. Les obsèques de René Angélil se tiennent le 22 janvier, dans la même basilique Notre-Dame où le couple s'était dit oui 22 ans plus tôt. De cette épreuve, la chanteuse en tirera un album, "Encore un soir", conçu comme un hommage à son époux disparu, comme un dernier cadeau d'adieu.