Mardi 14 mars : Étape 5, à l'assaut de l’Oued Draa

Le - Par .

Le voilà. Celui qui court jusqu’à la mer. Le plus long oued du Maroc. 1100 kilomètres d’un lit incertain et crevassé. L’Oued Draa.

Mais pas tout de suite. Avant on naviguera sous l’œil du Djebel Bani, la vieille montagne.

Là on avance droit. Tout droit, rien n’arrêtera les Gazelles sur cette première partie d’étape. Enfin si, il y a bien du sable par ici … enfin beaucoup en fait.

Malgré cela, la grosse difficulté du jour ce sera bien l’Oued Draa. Il faudra le traverser. Et le traverser c’est une bonne dizaine de kilomètres de dunes enchevêtrées de tamaris et d’ un ersatz d’autres végétations diverses. Et c’est qu’une partie des difficultés car il faudra descendre dans l’oued et savoir remonter sur l’autre berge. Normalement l’oued est asséché depuis les années où la pluie a cruellement manqué. Mais voilà, il y a quelques jours de grosses pluies se sont abattues au Maroc … alors toujours sec l’oued ?

Cette étape ne sera, là encore, pas une simple histoire. Non le rallye ne se gagnera pas là mais il est certain que certaines prétendantes à la victoire ou aux places d’honneur pourraient voir leur espoir s’envoler à l’arrivée au bivouac le soir.