Le -
modifié le -

Revue de presse du jour : Pleurer devant un film est un signe de force mentale

Tous les matins, Christophe et Carole vous donnent leur vision de l’actualité incontournable du jour.

© Chérie

La règle d’une minute pour arrêter la procrastination

Comment faire pour toujours être à jour dans sa liste de choses à faire et ne pas procrastiner ? Gretchen Rubin, une coach de vie, a inventé une solution : la règle d’une minute ! Le principe est simple : chaque tâche que l’on peut faire en moins d’une minute doit être faite aussitôt. Lavez 3 assiettes, répondre à un mail important… Réaliser toutes ces petites actions rapides au fur et à mesure permet de pas accumuler les choses. Fini l'impression d’être débordé et de ne jamais être tranquille !

Pleurer devant un film est un signe de force mentale  

C’est un chercheur qui le dit. Si vous pleurez devant « A star is Born » ou « La Reine des neiges », ce n’est pas un signe de faiblesse mais de force mentale. C’est prouvé scientifiquement. Une scène émouvante dans un film entraîne un pic d’ocytocine dans le sang, c’est le signe biologique de l’empathie. Cela concerne donc des personnes émotionnellement et moralement fortes.

Autrement dit, pleurer, c’est faire preuve de compréhension de l’autre, d’une plus grande qualité d’observation et de plus de force. C’est logique car pour relativiser ce que l’on voit et ne pas se laisser submerger par l’émotion, il faut avoir une capacité mentale et physique importante qui permet de lutter contre ce trop-plein d’empathie.

Dans le même temps, pleurer en public est signe d’une grande confiance en soi. On ose se montrer à nu.

Retrouvez le podcast de «Tu penses à quoi » et tous les podcasts du « Réveil Chérie » !