Le -
modifié le

Stupide mais vrai : Il se venge de son colocataire désordonné sur Twitter

Tous les matins à 6h20 dans le « Stupide mais vrai ! », Stéphanie partage avec nous des histoires complètements improbables mais réelles ! Aujourd’hui, deux histoires véritablement stupides !

© Chérie FM
Il se venge de son colocataire désordonné sur Twitter

Parfois la colocation, c'est compliqué. Un américain ne supportait plus le côté désordonné de son colocataire, qui laissait traîner ses affaires dans l’appartement. Il a donc décidé de lui donner une leçon et de mettre ses objets en vente sur Twitter. La paire de baskets abandonnée est accompagnée d’une étiquette descriptive et devient une œuvre d’art contemporain intitulée «Chaussures presque dans le casier à chaussures». Le prix fixé est évidemment exorbitant, 650 dollars dans ce cas. Le «couteau à fromage» sur un plan de travail estimé à 300 dollars remporte un franc succès, tout comme la «cuillère recouverte de crème périmée, laissée dans l’évier avant de quitter la ville pour quatre jours». On ne sait pas si le colocataire a reçu le message mais d’autres internautes en colère contre leur coloc’ ont suivi le mouvement de publication des œuvres.

Il donne son parrainage à Lionel Jospin

Au petit jeu des parrainages insolites pour la présidentielle, Etienne Astoul, le maire de Villebrumier, un village de 1.300 habitants près de Toulouse, a fait fort. Il a choisi, et il est le seul dans ce cas, de parrainer l’ancien Premier ministre Lionel Jospin qui s’est quand même retiré de la vie politique le 21 avril 2002, le soir de son élimination au premier tour de la présidentielle. Il n’a pas seulement voulu faire de l’humour. Il dit que « C’est un clin d’œil mais aussi l’expression d’une nostalgie et d’une conviction » !