"The Miseducation of Lauryn Hill" : l'album culte qui lança l'après-Fugees de Lauryn Hill

Le - Par .

C’est grâce aux Fugees que Lauryn Hill s’est révélée au grand public au milieu des années 1990. Après deux albums publiés avec Wyclef Jean et Pras Michel, la jeune artiste s’est lancée en solo.

Des Fugees… à une carrière musicale solo !

C’est en 1994 que les Fugees sortent leur premier album studio, intitulé "Blunted on Reality". Cependant, le groupe se fait connaître deux ans plus tard grâce à la sortie de leur second album studio. "The Score" bat tous les records et atteint la première place des meilleures ventes d’albums dans de nombreux pays. En 1997, les Fugees sont devenus un groupe mythique. Or, ils choisissent de se séparer. Lauryn Hill se lance en solo !

L’enregistrement de son premier album studio "The Miseducation of Lauryn Hill" dure environ six mois et se déroule en Jamaïque. De nombreux artistes ont contribué à la réalisation de ce disque, à savoir Carlos Santana, Mary J. Blige ou encore John Legend.

Des chansons issues de l’histoire personnelle de Lauryn Hill

Pourquoi Lauryn Hill a-t-elle choisi le terme "miseducation" pour le titre de son album ? La jeune artiste s’est inspirée de "The Mis-Education of the Negro", un livre écrit par Carter G. Woodson qui est sorti en 1933, et de "The Education of Sonny Carson", un film basé sur l’histoire de Robert "Sonny" Carson, un vétéran américain de la guerre de Corée.

Plusieurs singles ont vu le jour : "Doo Wop (That Thing)" ouvre le bal en juillet 1998. Écrit et produit par Lauryn Hill, ce titre a permis à la chanteuse de remporter le Grammy Award de la "Meilleure prestation vocale R&B féminine" et le Grammy Award de la "Meilleure chanson R&B" en 1999. Autre morceau, "To Zion" (en featuring avec Carlos Santana) évoque la décision de Lauryn Hill d’avoir un enfant, alors que de nombreuses personnes l’encourageaient à avorter, pensant que sa grossesse allait l’empêcher de poursuivre sa carrière solo naissante. Quant à "I Used to Love Him" (en featuring avec Mary J. Blige), il traite de la rupture entre la chanteuse et Wyclef Jean. Enfin, "Forgive Them Father" a été écrit avec Julian Marley, l’un des fils de Bob Marley, avec lequel elle a entretenu une relation.

Au total, quatorze titres figurent dans "The Miseducation of Lauryn Hill", ainsi que deux titres bonus.

"The Miseducation of Lauryn Hill", un album qui fit de la chanteuse une icône médiatique

Dans la lignée du succès de "The Score" des Fugees, "The Miseducation of Lauryn Hill" plaît aux fans et aux critiques dès sa sortie. L’album se vend à plus de 18 000 000 d’exemplaires dans le monde entier, dont 8 000 000 uniquement aux États unis. En Europe, le succès est tout aussi retentissant : il est certifié triple disque de platine au Royaume-Uni, double disque d’or en France, disque de platine aux Pays-Bas, etc. Au Japon, il se vend à plus d’un million d’exemplaires !

Lauryn Hill devient une véritable idole, enchaînant les couvertures des magazines et les concerts. En 1999, la jeune femme intègre le classement des 100 femmes noires les plus influentes du magazine "Ebony".

Lire aussi