Whitney Houston, Lionel Richie, Nicky Jam… les duos prestigieux d'Enrique Iglesias

Le - Par .

En s'imposant comme l'un des artistes hispanophones les plus bankables de la planète, le fils de Julio a su éveiller l'attention de quelques grands artistes tout au long de sa carrière.

TOP 4 des collaborations d'Enrique Iglesias

"Could I Have this Kiss Forever" – avec Whitney Houston

"Could I Have this Kiss Forever" est possiblement le plus célèbre duo de la carrière du latin lover, et l'un de ses plus gros succès en single. Cette douce ballade possède pourtant une particularité : les deux chanteurs ne l'ont pas enregistrée ensemble, puisque Whitney Houston a mis en boîte sa moitié de la chanson à Hambourg, en Allemagne, tandis qu'Enrique Iglesias en a fait de même à Los Angeles. Ce n'est que pour une seconde version du morceau, apparu originellement sur l'album "Enrique", que les deux stars se retrouveront ensemble en studio.

"To Love a Woman" – avec Lionel Richie

Cette fois-ci, c'est Enrique Iglesias qui s'invite sur l'album d'un autre, en l'occurrence l'interprète de "Hello", qui fait appel à lui pour ce duo aux accents séducteurs. "To Love a Woman" apparaît pour la première fois sur l'album live "Encore" de Richie, avant que son comparse l'intègre à la tracklist de son sixième album studio "Escape", sorti en 2001.

"I Like It" – avec Pitbull

Enrique Iglesias et Pitbull, c'est une longue amitié créative, ces dernières années. Leur plus célèbre collaboration reste "I Like It", single phare de son album bilingue "Euphoria", sorti dans les bacs en 2010. Avec plus de six millions d'exemplaires vendus, ce titre devenu l'un des tubes de l'été 2010 a ouvert la voie à plusieurs autres titres enregistrés par les deux hommes, dont "Move to Miami" en 2018.

Lire aussi

"El Perdón" – avec Nicky Jam

Si la plupart de ses duos sont anglophones, Enrique Iglesias n'a jamais tourné le dos à son héritage espagnol, notamment sur ses derniers albums, souvent bilingues. C'est ainsi qu'il propose à Nicky Jam, l'un des pionniers de la musique reggaeton, de partager avec lui le duo "El Perdón" en 2015, que Jam avait écrit originellement en solo. L'association sera un grand succès dans sa version hispanophone, mais aussi en anglais, intitulée "Forgiveness".