Le -
modifié le -

Paroles "Ton jugement" - Amel Bent

Il y a parfois des choses
Difficiles à imaginer
Il y a parfois des choses
Qu'on a du mal à avaler
Et c'est venu de toi
Je croyais tellement fort
Que les frontières étaient tombées
Je croyais tellement fort
À la belle égalité
Mais c'est venu de toi

J'essaie de dire que je m'en fous
Que je peux vivre sans
Que l'essentiel, c'est juste nous
Mais c'est vrai que je mens
J'essaie de dire que je m'en fous
Je sais ce qui est important
Mais il y a toi et il y a nous
Entre les deux
Ton jugement

Comment on en arrive là?
À plaquer des idées jaunies
Comment on en arrive là?
À voir en l'autre un ennemi?
Et c'est venu de toi
Et je sens loin en moi
Tout ton venin qui se déchaîne
Je me dis que je n'y crois pas
Mais il trempe malin dans mes veines
Et je ne comprends pas

J'essaie de dire que je m'en fous
Que je peux vivre sans
Que l'essentiel, c'est juste nous
Mais c'est vrai que je mens
J'essaie de dire que je m'en fous
Je sais ce qui est important
Mais il y a toi et il y a nous
Entre les deux
Ton jugement

À qui?
À qui la faute?
Au monde qui court obscurément
À qui?
À qui la faute?
Que va-t-on dire à nos enfants?

J'essaie de dire que je m'en fous
Que je peux vivre sans
Que l'essentiel, c'est juste nous
Mais c'est vrai que je mens
J'essaie de dire que je m'en fous
Je sais ce qui est important
Mais il y a toi et il y a nous
Entre les deux

Lyrics © Peermusic Publishing

Francois Welgryn, Davide Esposito