Le -
modifié le -

Amy Winehouse : ces clips qui ont fait d'elle une icône

Amy Winehouse est l'une des voix les plus marquantes de la décennie 2000. L'artiste développait aussi un univers visuel à part, à la fois sombre, rétro et mélancolique. La preuve en quelques clips iconiques.

"Rehab"

Premier single de son second (et dernier) album studio "Back to Black", "Rehab" est probablement le titre qui a fait d'Amy Winehouse une star planétaire. Et le clip de la chanson résume plus que tout autre la patte Amy Winehouse : un charme à la fois chic et choc et ultra-référencé, marqué par ces sixties qui l'ont tant influencée. Se déroulant en partie dans le cabinet d'un psychiatre, le clip dévoile aussi ce qui a fait le succès d'Amy Winehouse auprès de ses fans : une honnêteté frontale quand il était question d'évoquer ses démons.

"You Know I'm No Good"

Réalisé par son collaborateur de longue date Phil Griffin, le clip de "You Know I'm No Good" canonise le personnage scénique d'Amy Winehouse : la robe noire, la coiffure rétro soignée, l'image d'une pin-up trash par ailleurs à fleur de peau... Mettant en scène la chanteuse à l'écran dans une relation amoureuse compliquée, la vidéo est aussi une évocation de ses péripéties amoureuses avec son compagnon Blake Fielder-Civil, avec qui elle partagea une relation aussi passionnelle que dissolue.

"Tears Dry on Their Own"

Avec "Tears Dry on Their Own", Amy Winehouse propose une création visuelle aux antipodes de ses autres clips. Exit Londres, la vidéo est cette fois-ci tournée à Los Angeles par le mythique photographe David LaChapelle. Son style  pop s'accorde à merveille à l'univers de la chanteuse, filmée en train de déambuler sur Hollywood Boulevard au milieu d'une foule, mais aussi dans une chambre de motel délabrée.

(avec Href)