Le -
modifié le -

"1987" : le trip nostalgique de Calogero

Avec ce titre joyeux et dansant, 4e single de l’album "Liberté chérie", Calogero propose à son public un voyage dans le temps. Bienvenue dans les années 1980 !

1987 : une année importante dans la vie de Calogero

Autant dire que le 7e album de Calogero, "Liberté chérie", sorti le 25 août 2017, a marqué un tournant dans la carrière du chanteur. Un opus plus nostalgique, tourné vers le passé, qui a fait un carton notamment avec le titre "Je joue de la musique" certifié disque d’or. À travers les 13 morceaux de l’album, l’artiste français revient à la fois sur des grands événements historiques avec des morceaux tels que "Le Vélo d’hiver", mais aussi sur sa propre histoire comme avec "1987". Dans ce titre au rythme entraînant, le chanteur quadragénaire y remonte le temps en évoquant ses bons souvenirs d’adolescent. Dans une interview accordée à Pure Charts, il explique pourquoi il a choisi cette année tout particulièrement : "Ma nostalgie, elle se concentre surtout sur '1987'. C'est toute mon adolescence ! C'est l'année où j'ai monté mon groupe, Les Charts, avec mon frère. Forcément, elle a beaucoup de signification."

Un titre riche en référence aux années 1980

"Tu t’souviens", voilà comment commence "1987". Ce morceau vraiment populaire parle et rappelle de bons souvenirs, parfois oubliés, à toute une génération. Au fil de la chanson, il y évoque les cassettes VHS qu’on rembobinait avec des crayons, ou les disquettes d’ordinateur. Il parle aussi de l’URSS, ou encore des chanteurs stars de l’époque comme George Michael et son tube incontournable, "I Want Your Sex", le groupe de rock INXS, ou encore la chanteuse Sabrina, célèbre pour son titre "Boys". Et les madeleines de Proust se poursuivent pour notre plus grand plaisir avec l’évocation d’émissions culte comme "7 sur 7" présentée par Anne Sinclair, sans faire l’impasse sur le look vestimentaire de l’époque avec "les survêts et les houppettes" ou "les couleurs sur les baskets". En fil conducteur de ce retour dans le passé, il parle également de la folie du skateboard qui faisait fureur dans les années 1980 : "il y a certains jours où je reprends mon skate, et je vais faire un tour en 1987". Une année riche en bons souvenirs pour Calogero, qui semble ne rien regretter : "de tous ces jours, y a rien que je regrette".

Un clip rétro

Pour illustrer son morceau pop, le chanteur s’est envolé direction les États-Unis, et plus précisément, Los Angeles. Au rythme du synthé et des guitares électriques, tout au long du clip se succèdent des images vintage, tournées comme des archives de famille. On y voit Calogero entouré de ses proches, tous le sourire aux lèvres, des figures de skate à Venice Beach, des couchers de soleil somptueux qui nous donnent envie d’embarquer avec lui dans son voyage dans le passé. Pour conclure le morceau, Calogero assure aux plus jeunes qu’ils auront, eux aussi, leur 1987. C’est en tout cas tout ce qu’il leur souhaite : "tu auras à ton tour ton 1987, c'est tout ce que je te souhaite" !