Paroles Au piano bar

Le - Par .

Au piano bar
Fréquenté par des habitués
Quelque part à l’écart
À deux pas des Champs-Élysées
Dans le huitième
De minuit à cinq heures
On reçoit en plein coeur
Irving Berlin et Cole Porter
Tout ce qu’on aime
Et qu’un pianiste noir
Calmement joue au piano bar

Au piano bar
Où mon coeur me traîne parfois
Pour noyer mon cafard
Dans un fond de whisky soda
Et de musique
Je m’installe en retrait
Là où elle m’aimait
Et tendrement me fredonnait
D’outre-Atlantique
Les merveilleux standards
Accompagnés au piano bar

Au cinéma
Elle aimait à
Voir en V.O.
Les musicaux
Des années trente et quarante
Puis dans ce bar
On venait tard
Pour qu’in the mood
Tout Hollywood
Et nos amours en nos coeurs chantent

Au piano bar
Accroché à mes souvenirs
Blessé de part en part
Je retourne pour m’étourdir
Par habitude
Et rêver qu’une nuit
Je la retrouve assise
À la place où depuis je vis
Ma solitude
Et recouvrer l’espoir
Entre ses bras au piano bar

Au piano bar
Témoin de mes amours enfuies
Bourreau de ma mémoire
Agrippé à des mélodies
Dévastatrices
Qui font chanter les heures
Allumant en mon coeur
Des furieuses envies de bonheur
Qui me meurtrissent
Jusqu’à l’aube où je pars
Désenchanté du piano bar

Où ce vieux complice
De pianiste inspiré
À la voix embrumée
Par l’alcool et par la fumée
Fait que surgissent
Ces précieux moments rares
À jamais liés au piano bar
Ces précieux moments rares
Liés au piano bar