Le -
modifié le -

Corneille: un artiste au grand cœur!

L’artiste révélé par l’album "Parce qu’on vient de loin" en 2003 mène depuis une fructueuse carrière. Mais saviez-vous que Corneille est un artiste au grand cœur?

Corneille : un artiste au grand cœur ! © ©David Wolff - Patrick / Getty Images

Son engagement auprès de la Croix-Rouge

En 2004, le chanteur s’investit au sein de la Croix-Rouge. Il prend à cœur son rôle d’ambassadeur et témoigne régulièrement afin de sensibiliser les gens au quotidien des enfants persécutés pendant les périodes de guerre. Un sujet que Corneille ne connaît malheureusement que trop bien. Alors qu’il vivait au Rwanda avec sa famille, un groupe armé a fait irruption dans sa maison en 1994. Alors âgé de seulement 17 ans, il assiste à l’assassinat de ses parents ainsi que de ses frères et de sa petite sœur. Il trouvera refuge par la suite chez des amis de ses parents vivant en Allemagne. Ce traumatisme nourrit les textes de ses chansons depuis de nombreuses années, notamment sur des titres comme "Reposez en paix" ou encore "Sur la tombe de mes gens".

"L’Amade"

"L’Amade" (Association mondiale des amis de l’enfance) est un organisme qui s’engage en faveur de la protection et de l’épanouissement des enfants à travers le monde. En 2005, Corneille écrit et compose le titre "Chanter qu’on les aime" qu’il interprète aux côtés de Bénabar, Calogero, Chimène Badi, Diam’s, Diane Tell, Florent Pagny, Lokua Kanza, Jenifer, Matt Houston, M.Pokora, Nâdiya, Natasha St-Pier, Nolwenn Leroy, Tété, Tragédie, Yannick Noah, Singuila ainsi que Willy Denzey. Les bénéfices sont alors reversés intégralement à "L’Amade".

"Africa Live"

La même année, l’interprète du titre "Le bon Dieu est une femme" participe au concert "Africa Live" qui est organisé pour combattre le paludisme. C’est l’occasion pour Corneille de retourner en Afrique. Continent qu’il avait quitté à la suite du génocide rwandais.

"Fight Aids Monaco"

La princesse Stéphanie de Monaco préside l’association "Fight Aids Monaco". Cette fondation lutte contre le virus du Sida en faisant de la prévention et en apportant du soutien aux familles des malades. En 2006, le groupe Kyo compose la chanson "L’Or de nos vies" qui est, par la suite, interprétée par de nombreux artistes comme Corneille, Anggun, Bénabar, Amel Bent, Patrick Bruel, Jenifer, Emma Daumas, Leslie, Emmanuel Moire, M.Pokora, Roch Voisine, Tété et même Stéphanie de Monaco. Les bénéfices ont été reversés à "Fight Aids Monaco". Cela a permis, entre autres, de créer une "maison de vie" aux alentours d’Avignon.

Le clip de la chanson a été tourné près de la tour Eiffel à Paris. Tous les artistes ont répondu présents ainsi que 300 figurants. Dans la vidéo, des malades (joués par des comédiens) se font bousculer dans la rue sans susciter la moindre indignation. Les artistes se retournent petit à petit et la foule finit enfin par s’unir et ainsi marcher dans le même sens que les malades. Le titre est resté quinze semaines dans le Top 50 français et a fini par atteindre la cinquième place des charts. La chanson "L’Or de nos vies" a également retenti jusqu’en Suisse puisque le titre s’est positionné dans le Top 50 helvète durant 10 semaines consécutives.