Le -
modifié le -

Daniel Balavoine : 5 anecdotes à découvrir sur l’artiste

Daniel Balavoine était une voix à part de la variété française. Son répertoire est entré immédiatement dans la légende et est connu de toutes les générations. Voici 5 faits à retenir sur ce chanteur engagé, disparu trop tôt.

Les Beatles lui donnent le goût de la musique

Daniel Balavoine est issu d’une famille de 6 enfants, dont il est le benjamin. En 1959, lorsque son père part s’installer en Algérie pour son travail, il entre au pensionnat. C’est là que le jeune Daniel entend le tube «She Loves You» (1963) des Beatles, un véritable choc qui va lui donner le goût de la musique. Plus tard, alors qu’il est engagé dans la révolte étudiante de Mai 68, la fin du mouvement le déçoit et il renonce à une carrière politique pour se consacrer à la musique.

Il a fait ses débuts dans des groupes

Daniel Balavoine a connu une carrière solo des plus brillantes, mais le natif d’Alençon a débuté sa carrière d’artiste dans différents groupes. Très tôt lors de son adolescence à Pau, il devient membre tout à tour des groupes rock Réveil, Shake’s ou encore Purple Eruption, avec des notoriétés locales. Une fois à Paris où Balavoine est « monté » pour faire carrière, c’est avec le groupe Présence qu’il sort ses premiers disques. Il quittera la formation en 1972, après une tournée en France.

Il a été choriste de Patrick Juvet et d’Alain Bashung

Daniel Balavoine c’est aussi une tessiture vocale incroyable. Alors que sa carrière solo n’a pas encore démarré, l’interprète de « L’Aziza », l’un de ses 5 plus grands succès, est déjà reconnu pour ses capacités vocales. Il est repéré notamment par Patrick Juvet, qui prépare une série de concerts à l’Olympia et une tournée préalable en 1974. À cette occasion, Daniel Balavoine écrit une chanson pour Juvet, que ce dernier lui laissera finalement le soin d’enregistrer, lui permettant d’être repéré par Barclay. Daniel Balavoine a également été choriste pour Alain Bashung sur son premier album, « Roman-photos » (1977).

Daniel Balavoine est à l’origine des Restos du cœur

Le chanteur a mené une vie d’engagement. D’abord aux côtés des étudiants lorsqu’il était encore lycéen, en Mai 68, puis pour la jeunesse lorsqu’il interpelle François Mitterrand sur un plateau TV en 1980, et enfin contre la famine en Afrique, notamment en Éthiopie. C’est également lui qui lance l’idée en 1983, lors d’une de ses chroniques radio, d’une banque alimentaire. Quelques mois plus tard, son ami Coluche reprendra cette idée pour créer les Restos du cœur. Balavoine sera bien évidemment présent à l’ouverture.

Daniel Balavoine visait l’international

L’artiste nous a quittés le 14 janvier 1986, lors du Paris-Dakar qu’il couvrait alors que sa carrière s’apprêtait à prendre un autre tournant. Dès son retour du rallye-raid, l’artiste avait prévu de s’installer à Londres pour tenter autre chose. À cette époque, Balavoine était en discussion avec Peter Gabriel de Genesis, qu’il admirait, pour une collaboration artistique dans un groupe entièrement anglo-saxon, afin de prouver qu’il pouvait percer outre-Manche. L’interprète du « Chanteur », l’un de ses 5 titres inoubliables, avait l’intention de sortir un album en anglais dès 1987.