Le -
modifié le -

David Hallyday: ses confidences sur la mort de son père

David Hallyday, d’ordinaire très réservé, a accepté de répondre aux questions de «Sept à Huit», hier soir, dimanche 18 novembre, sur la disparition de Johnny Hallyday. Il raconte notamment qu’il n’a pas eu le droit de voir son père, le jour de sa mort.

David Hallyday © Relaxnews

Après deux ans d’absence, David Hallyday a fait son grand retour sur le devant de la scène la semaine dernière avec son nouveau single, «Ma dernière lettre». Le titre en hommage à Johnny Hallyday, son père décédé, a bouleversé de nombreux fans. Le chanteur, qui n’a pas l’habitude de mettre ses émotions à nue, s’est exprimé pour la première fois sur son traumatisme lié à la mort du Taulier. Retour sur son entretien pour l’émission «Sept à Huit», sur TF1.


David Hallyday: «Je n'ai pas pu lui dire au revoir, c'est la réalité, c'est tout»


Aux bords des larmes, David Hallyday s’est confié à la journaliste de TF1 sur les derniers jours de Johnny Hallyday. «C’était de moins en moins simple (de le voir). Voir qu’il y avait pas mal de gens qui étaient là et le voyaient régulièrement, je ne comprenais pas. Et moi, il fallait que je m’annonce pour voir mon père, c’est bizarre.» L’interprète de «Ma dernière lettre» évoque beaucoup de regrets depuis la disparition de son père le 5 décembre dernier, à Marne-La-Coquette. Il n’a, en effet, pas eu le droit de lui dire au revoir: «J'ai passé la journée à attendre de pouvoir entrer dans son bureau où il était hospitalisé et je n'ai pas pu le faire. (…) Je pense qu'ils avaient des consignes.»


David Hallyday son nouvel album sera plein «d’amour»


David Hallyday et sa sœur Laura Smet sont en ce moment en pleine bataille judiciaire quant au testament de leur père. Si les relations avec Laeticia Hallyday sont loin d’être au beau fixe, David n’a jamais cité le nom de sa belle-mère dans cette interview. Le chanteur sortira son prochain album «J’ai quelque chose à vous dire», le 7 décembre prochain dans lequel il le promet: «il n’y a pas de vengeance, juste de l’amour».