Le -
modifié le -

L'univers unique de Julien Doré en 5 clips fous

Julien Doré est un chanteur connu pour son univers fantasque et original qui ne cesse d’intriguer son public français. Coup de projecteur sur ses cinq clips les plus fous.

"Les limites" en 2009

Cette vidéo s’inspire d’un numéro musical de Serge Gainsbourg interprétant "Chez les Yéyés" en 1964 dans lequel le comédien Jean-Pierre Cassel dansait en arrière-plan. Dans ce clip en noir et blanc, le spectateur découvre avec amusement un univers loufoque composé d’un poney monté par un homme en slip, une danseuse gironde et tatouée avec une poule dans les bras ainsi qu’un homme-orchestre qui fait des étincelles !

"Kiss Me Forever" en 2011

Pour promouvoir son album "Bichon", l’artiste présente une nouvelle fois un clip complètement décalé. Dans une rue avec un bichon dans les bras, Julien Doré effectue une chorégraphie avec deux hommes en mini shorts rouges derrière lui.

"Paris-Seychelles" en 2013

Dans ce nouveau clip, Julien Doré laisse la vedette à une version enfantine de lui-même. Un petit garçon, arborant les mêmes tatouages que le chanteur, joue ici un petit Robinson Crusoé accompagné d’un lionceau sur une île déserte.

"Chou Wasabi" en 2013

En duo avec la chanteuse australienne Micky Green, le clip met principalement en scène des enfants jouant des avatars des deux chanteurs. Julien Doré propose ici un univers onirique et poétique.

"Coco Câline" en 2017

Issu de l’album "&", le clip de "Coco Câline" met en scène un panda qui se dandine devant une affiche d’île paradisiaque. Julien Doré présente une nouvelle fois un clip aussi drôle qu’original.