Paroles On attendra l'hiver

Le - Par .

Puisque t'es là quand elle s'allonge
Contre leur boucherons je m'allonge
On aura le temps à l'orage
La belle fut de passage
Puisque mes doigts résistent encore
Je vomis les chœurs de tous ces corps
On me veut forfait du combat, moi
Je veux me battre avec toi
Puisqu'il est tard, que j'écris vite
Un bleu canard vise la vitre
Je vide une cuvée de chasse-spleen
Dans un pull à toi navy marine
Puisqu'on s'est tout dit de sang
Cherbourg et Séville nous ressemblent
Puisqu'on me parle d'autres langues
Mais la tienne m'aidait à comprendre

On attendra l'hiver
Pour s'écrire qu'on se manque
Que c'était long hier
Que c'est long de s'attendre
On attendra l'hiver
Pour s'écrire qu'on se manque
Que c'était long hier
Que c'est long de s'attendre

Puisque tu ne veux plus m'entendre
Sans opinel pour te défendre
Dans ton dressing abandonné
Air de Chanel désincarné
Puisque tu ne veux plus comprendre
Qu'il faut des années pour tout prendre
Sans se laisser s'envoler
De la parade des pages gaies (pardonne mon coeur)

(Pour ouvrir notre tombe)
(Pour y planter mon cœur)
(Les pensées d'autres blondes)

On attendra l'hiver
Pour s'écrire qu'on se manque
Que c'était long hier
Que c'est long de s'attendre

On attendra l'hiver
Pour s'écrire qu'on se manque
Que c'était long hier
Que c'est long de s'attendre

Tu me pardonnes mon cœur

JULIEN DORE, DAVID FAISQUES