Paroles Les portes claquent

Le - Par .

Elles étaient belles les promesses
Qui brillaient au bout des doigts
Sur le papier avec adresse
Les rendez-vous, on se revera

Elles étaient comme des caresses
J'imaginais le grain de ta voix
Et puis un jour, c'est la paresse
Qui ne retient je ne sais quoi

On s'est jamais revu, vu, vu le temps qui passe
Les années qui déffilent et je regarde en face
Les portes claquent sur mes joues
Les questions a devenir fou
Vu, vu, vu le temps qui presse
Les traces sur mes joues laissent des maladresses
Pour-quoi on s'est dis tu?
De toute façon on ne se reverra plus

Elle était jolie l'histoire
Elle s'envolait en haut des cimes
Mais le silence m'a laissé croire
Que j'avais commis un crime

Elle était dans ma mémoire
Au bout du rêve loin de la routine
L'indifférence d'un des mirroirs
Que quelques coups de chevrottine

On s'est jamais revu, vu, vu le temps qui passe
Les années qui déffilent et je regarde en face
Les portes claquent sur mes joues
Les questions a devenir fou
Vu, vu, vu le temps qui presse
Les traces sur mes joues laissent des maladresses
Pour-quoi on s'est dis tu?
De toute façon on se reverra plus

Oui je sais, je m'attache
Au regard, au souvenir
Je les dessine à la gouache
Quands ils ne savent plus revenir
J'ai joué aux apaches
Nomade et fier pour moins souffrir
Ne garder que le panache
Et avancer vers l'avenir

On s'est jamais revu, vu, vu le temps qui passe
Les années qui déffilent et je regarde en face
Les portes claquent sur mes joues
Les questions a devenir fou
Vu, vu, vu le temps qui presse
Les traces sur mes joues laissent des maladresses
Pour-quoi on s'est dis tu?
De toute façon on se reverra plus

On se reverra plus
On se reverra plus

SOPHIE HURIAUX