Le -
modifié le -

Comment Lionel Richie est devenu une star en solo après The Commodores

Avant de connaître le succès en solo, Lionel Richie a été chanteur du groupe soul et funk The Commodores. Le groupe aujourd'hui culte a été un vrai tremplin pour le chanteur.

Comment Lionel Richie est devenu une star en solo après The Comm © ©Steve Jennings / Getty Images

Des débuts à l'université

Lionel Richie fait ses études à l'université de Tuskegee en Alabama, ville dont il est originaire, et est déjà passionné de musique. Il joue dans différents groupes, mais trouve le bon équilibre quand il propose à ses amis Milan Williams, Ronald LaPread, William King Jr, Thomas McClary et Walter "Clyde" Orange de créer leur propre groupe. C'est en regardant au hasard dans le dictionnaire qu'ils vont trouver le nom "Les Commodores", le groupe est alors créé. En 1971, ils participent à une audition et remportent le premier prix : un contrat avec la maison de disque mythique La Motown. Cette opportunité exceptionnelle lance la carrière du groupe. Ils font la première partie des Jackson Five pour leur tournée européenne, groupe alors superstar aux États-Unis à la conquête du monde. Les Commodores proposent une musique qui mêle énergie soul et mélodies pop. Joueur de saxophone au départ, Lionel Richie n'était pas destiné à être chanteur, c'est le batteur Walter Orange qui le pousse à passer derrière le micro. Sa voix de velours devient pourtant une composante importante de l'identité du groupe dès ses premiers tubes.

Des premiers tubes sous forme de ballades

Les Commodores sont encore inconnus du grand public quand en 1974 ils composent "Machine Gun", un instrumental rock/funk. Surfant sur le succès des groupes du moment comme Kool and the Gang ou Earth Wind and Fire, les Commodores trouvent vite le succès. En 1977, la ballade "Easy" composée par Lionel Richie est le vrai tournant pour le groupe. Le titre raconte une histoire de rupture amoureuse, thématique souvent abordée par le chanteur. La chanson atteint les sommets des classements aux États-Unis et son succès dépasse les frontières. Cela permet au groupe de donner ses premiers concerts à Paris devant un public peu nombreux, mais qui deviendront cultes ensuite. S'ensuivent des tubes qui seront classés dans le top 10 comme “Brickhouse” et “Too Hot ta Trot” en 1977 et “Three Times a Lady” en 1978. Ce dernier remporte un American Music Award et sera la meilleure vente de la Motown jusqu'alors. Quand le titre "Sail On" sort en 1979, c'est le talent d'auteur-compositeur de Lionel Richie qui est salué et ensuite sollicité.

Le tremplin pour une carrière solo

En 1979, Les Commodores sortent leur chanson "Still" qui sera leur dernier titre à succès avec Lionel Richie. En parallèle, Kenny Rogers est l'un des premiers à demander à Lionel Richie de lui composer une chanson. Ce sera le cas avec "Lady" qui sera numéro 1 en 1980. C'est avec le duo avec Diana Ross "Endless Love" que l'artiste prend un virage. Cette chanson est un vrai tube et reste en tête des ventes 9 semaines de suite, un vrai record à l'époque. Alors que Les Commodores veulent enchainer les tournées, Lionel Richie passe beaucoup de temps en studio pour lui ou pour les autres. La séparation avec le groupe devient inévitable et chacun continue sa route. Lionel Richie devient une des plus grandes stars des années 80, Les Commodores continuent les albums, mais sans rencontrer le même succès.